Les vieux au secours du climat

Dans un billet précédent, je rappelais gentillement sous forme d’une anecdote, évidemment fabriquée que les jeunes générations avaient peut-être tort de jouer la carte du conflit des générations Non GRETA, la conscience écologiste n’est pas une question de génération !

Depuis l’actualité vient d’apporter encore un peu d’eau à mon moulin.

Je commencerai par cette information que j’aurai tout aussi bien pu mettre dans la rubrique « mieux vaut en rire » tellement cela paraît incongru au vu des prises de position des successeurs de ces deux monstres sacrés du « libéralisme anglo-saxon » https://www.novethic.fr/quand Margaret Thatcher et Ronald Reagan ont créé le GIEC
Bon je veux bien admettre que Maggie avait réellement eu l’intuition des risques planétaires et que Ronnie, comme souvent n’avait rien compris à ce qu’on lui demandait mais l’avait fait avec tout l’enthousiasme d’un acteur en représentation. Je pense plus vraisemblablement qu’ils n’imaginaient pas les conséquences de la création de ce « machin » comme aurait dit un autre dinosaure de la vie politique du XX° siècle, Charles de Gaulle. Il n’empêche que si ce sujet était débattu maintenant au G7, ni Boris ni Donald ne donneraient leur aval. Pour le coup, elle aurait eu raison la jeune suédoise « How dare you ? »

Mais plus intéressant est l’étude publiée par La Croix https://www.la-croix.com/Les seniors, champions de l’écologie
Eh oui, les séxagénaires est plus trient plus, mangent plus local, contrôlent mieux leurs dépenses d’énergie, renoncent plus facilement à des voyages en avion que la génération Y qui est en train de prendre les commandes de la planète. Et ce n’est pas parce que leurs ressources sont moindres, du moins en France.

S’il y a des gens à convaincre de la nécessité de changer de mentalité, ce ne sont donc pas les grands-parents mais vos parents s’ils sont encore jeunes, vos grands frères et sœurs, pour les cadets de famille, bref tous ceux dont on imagine qu’ils restent dans une frénésie de consommation, soit par ignorance, ce qui serait surprenant vu le matracage médiatique, soit poussés par l’urgence d’en profiter encore un peu avant qu’il ne soit trop tard.

Mais méfions-nous quand même des beaux parleurs de cette génération car en la matière ce sont quand même des dirigeants à peine quadragénaires qui tiennent actuellement le discours le plus responsable sur l’avenir de la planète tout en prenant des décisions qui vont totalement à rebours de ces belles envolées lyriques. Cette génération est vraiment déboussolée et c’est à elle qu’il convient de dire « agissez au lien de pérorer ».

Cet article, publié dans développement durable, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.