Petits et grands scandales du 16 juillet

Le surlendemain du 14 juillet, on parlait encore du commerce des armes, mais sur un autre plan cette fois

http://www.euractiv.fr/sections/innovation-entreprises/le-financement-europeen-de-fabricants-darmes-israeliens-alerte-des?utm_source=EurActiv+Newsletter&utm_campaign=cd32bcdd03-newsletter_derni%C3%A8res_infos&utm_medium=email&utm_term=0_da6c5d4235-cd32bcdd03-55417197

Le financement européen de fabricants d’armes israéliens alerte des eurodéputés

Il y a là bien des raisons de s’indigner, sans même se poser la question de la nature de l’Etat israëlien qui, pour un nombre de plus important de personnes est en soi, un sujet de scandale.

Non, s’il y a des raisons de s’indigner, c’est du côté de l’Union Européenne, de ses priorités et de ses procédures.

De ses priorités tout d’abord. Est-ce vraiment dans les priorités de l’Union Européenne  de financer prioritairement la recherche sur les armes ? Sûrement, si on regarde les efforts faits dans le monde par les puissances qui comptent pour trouver des engins de plus en plus efficaces pour éliminer son prochain et si l’Europe veut rester une grande puissance, elle ne peut pas tomber dans l’angélisme. Sûrement pas si on considère que l’Union Européenne s’est créée sur l’idée que c’était le meilleur moyen d’éliminer les risques de guerre en Europe. Cela dit, ce n’est pas incompatible. Après tout le principal concurrent du Rafale ne fut-il pas un temps, un avion conçu par un pays neutre, la Suède ?

De ses procédures ensuite. A une époque où les crédits publics deviennent rares, il peut paraître surprenant que ceux-ci puissent servir à financer des entreprises de pays qui n’appartiennent pas à l’Union Européenne. Envisage-ton en contrepartie qu’Israël ou la Turquie, ou la Norvège, finance à leur tour les recherches d’entreprises belges, françaises ou grecques ? Mais d’un autre côté, s’il y a des accords de coopération en matière de défense entre l’Union Européenne et ses pays, cela n’aurait rien de scandaleux. Cela voudrait dire que les armes développées par ceux-ci pourraient être utilisés à des fins de défense communes et réciproquement. Et c’est peut-être là aussi qu’il y aurait un scandale. Ce qui amène à se poser la question de la signification d’alliance de défense avec les pays susnommés, ce qui renvoie finalement à la question que je ne voulais pas évoquer au début de mon billet : la nature de l’Etat d’Israël, mais cela nous amène aussi à se poser la question sur la nature du régime en place en Turquie et pourquoi pas en Norvège également.

Publié dans COUPD'GUEULE | Marqué avec | Laisser un commentaire

Petits et grands scandales du 15 juillet

Manifestement, le lendemain du pont du 14 juillet, les médias n’étaient pas encore en vacance car l’actualité des petits et grands scandales de l’été (les PGSE) a été fournie dès le 15 juillet. Jugez-en

Une insulte à l’intelligence, version bruxelloise

Tout d’abord, il y a cette information en provenance de la Commission (quand c’est écrit avec un grand C, ce ne peut-être que la Commission de l’Union Européenne)

http://www.euractiv.fr/sections/energie/la-commission-envisage-de-reduire-la-tva-pour-lefficacite-energetique-316327?utm_source=EurActiv+Newsletter&utm_campaign=96ded88026-newsletter_derni%C3%A8res_infos&utm_medium=email&utm_term=0_da6c5d4235-96ded88026-55417197 La Commission envisage de réduire la TVA pour l’efficacité énergétique Et alors ? Ce serait plutôt une bonne chose, non, que tout ce qui favorise l’efficacité énergétique coûte moins cher. Dis, tu ne serais plus écolo par hasard ? Honni soit qui mal y pense, écolo, je suis toujours et j’applaudis des deux à cette saine mesure. Mais mon indignation ne vient pas de là. Elle vient de ce que je fais le lien entre cette information et une autre parue dans le week-end précédent et qui s’appelle accord (« diktat » dit DSK) entre la Troïka et la Grèce. Parmi les mesures phares de cette négociation honteuse, il y a la hausse de la TVA pour tous les produits à destination des iles touristiques. Or, si les Grecs avaient créé un régime fiscal pour ces iles, c’était pour….rendre moins cher le coût des séjours touristiques dans ces iles. Et tout le monde a bien compris que la seule bouffée d’oxygène qui reste à ce pays meurtri, c’est justement le tourisme. Qu’il y ait une vérité d’un côté de la rue de la Loi à Bruxelles et pas de l’autre, ça, oui, c’est un scandale.

Le fond de l’air effraie ou Le  scandale du PIB

Tiens, avant de partir en vacances, les sénateurs ont rendu leur copie afin de partir l’esprit tranquille

http://www.euractiv.fr/sections/sante-modes-de-vie/la-pollution-de-lair-coute-plus-de-100-milliards-deuros-par-la-france?utm_source=EurActiv+Newsletter&utm_campaign=96ded88026-newsletter_derni%C3%A8res_infos&utm_medium=email&utm_term=0_da6c5d4235-96ded88026-55417197La pollution de l’air coûte plus de 100 milliards d’euros par an à la France Que notre air soit pollué, nous le savions depuis longtemps, que cela soit préjudiciable à notre santé, nous le savions aussi mais sans pouvoir en préciser la gravité. Ce rapport vient apporter une coloration nouvelle en nous parlant de gros sous. Et comme le dit une députée écologiste «  au défaut de toucher leur cerveau, touchons les au portefeuille. »

C’est vrai que c’est scandaleux que la pollution de l’air coûte plus cher à la France que l’Education de ses enfants. Mais les véritables scandales ne sont pas là. Le premier est que les fauteurs de pollution ne sont pas mis à contribution au niveau de leur responsabilité et que les dirigeants politiques n’ont pas le courage de le leur imposer, sinon, il n’y aurait pas eu cette reculade sur l’application de la taxe poids lourds (dite improprement « écotaxe ») alors qu’elle avait été votée à l’unanimité. Mais s’il fallait taxer toutes les causes de pollution, mon bon Monsieur, on n’en finirait pas. Ça c’est bien vrai mais justement, il faut en finir et recenser toutes les causes et soit faire des campagnes de prévention, soit comme le dit Barbara, les toucher au portefeuille. Le second scandale et peut-être le plus énorme est que ces coûts ne sont pas pris en compte par la comptabilité publique, ou plutôt si, ils le sont mais à l’envers. Je m’explique : au lieu d’être enregistré comme un appauvrissement de la collectivité, ils sont enregistrés comme un enrichissement puisque toutes ces dépenses induites par la pollution de l’air viennent augmenter le PIB. Le PIB est en soi un scandale, mais ça, vous le savez déjà si vous lisez les bons auteurs.

Les gaz remontent lentement

Nous nous doutions bien que les grands groupes pétroliers savaient depuis longtemps que leur activité était polluante. Qu’apporte donc de neuf cette révélation?

http://www.novethic.fr/empreinte-terre/climat/isr-rse/rechauffement-climatique-exxon-savait-depuis-1981-143479.htmlréchauffement climatique : Exxon savait depuis… 1981 !  A vrai dire, on n’apprend pas grand-chose de neuf avec cette information sauf que :

  1. Le courage des chercheurs engagés à des limites. Ils savaient que les autres savaient depuis 1981 et ils ne le disent qu’en 2015. Ils sont à la retraite depuis longtemps et ne risquent donc plus grand-chose pour leur carrière, pour la plupart d’entre eux. On est loin des « lanceurs d’alerte ».
  2. Le GIEC a été créé en 1988. Depuis quand, ses conclusions sont-elles prises au sérieux ? Même pas 10 ans . Depuis combien de temps les préconisations ce cette aréopage sont-elles prises en compte dans les conférences internationales sur le climat ? On verra si à Paris en décembre, il y a un premier pas dans ce sens.

Alors dans tout ça, qu’une compagnie pétrolière le sache depuis longtemps et qu’elle fasse tout pour le taire n’a pas grande importance sauf…pour ceux qui n’ont jamais voulu voir la réalité en face, dont la plupart des médias. Quel scandale !

1 pas en avant, 2 pas en arrière

SNCF! le service public à la française, comme EDF, France Telecom et toutes ces entreprises de réseaux qui sous la contrainte de la pensée ultra-libérale qui fait la loi à Bruxelles, ont été démantelée entre 1995 et 2005. Mais voilà, ça ne marche pas toujours. La preuve

http://www.gouvernement.fr/conseil-des-ministres/2015-07-15/la-creation-du-nouveau-groupe-public-ferroviaire?utm_source=emailing&utm_medium=email&utm_campaign=conseil_ministre_20150715

La création du nouveau groupe public ferroviaire

Ainsi donc, après avoir démantelé, en 1997, la société nationale créée en 1937, voilà que messieurs les ingénieurs se rendent compte que c’est une belle co…ie d’avoir ainsi séparé les activités et du coup on crée…un groupe public

C’est quoi le scandale ? La pusillanimité des polytechniciens qui ont toujours fait la loi à la SNCF ? L’inconséquence des dirigeants politiques qui les ont suivis, les yeux fermés ? Sûrement.

Mais peut-être est-ce aussi scandaleux que parallèlement ce groupe public en voie de (re)constitution délaisse des missions de service public comme les dessertes locales, les lignes transversales, le fret au profit de groupes privés qui se sont engouffrés dans les failles de la désorganisation organisée par la réforme de 1997 ?

Mais peut-être est-ce aussi scandaleux que ce groupe public démantelé, provisoirement, a profité de ce flou dans les missions pour faire proliférer ses filiales (plus de mille affirment ceux qui ont eu le temps de les compter) ? Quel intérêt peut bien avoir une entreprise publique a multiplié ainsi les entités juridiquement distinctes ? C’est en général la stratégie mise en œuvre par les grands groupes privés pour éviter l’effet de masse d’un trop grand nombre de salariés dans la même entreprise.

Au final, un grand gâchis sur 20 ans !

“ I want my money back ! »

La gestion des ressources fiscales est un vrai casse-tête pour les intercommunalités, peu habituées encore à mutualiser leurs moyens. Aussi, cette information n’apparaît-elle pas comme un recul de l’intercommunalisme ?

http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/fiscalite-deux-maires-recuperent-taxes-eolienes-sur-leurs-communes-15-07-2015-219479 Fiscalité. Deux maires récupèrent les taxes des éolienes sur leurs communes

Apparemment, oui car des communes qui récupèrent à leur profit exclusif une ressource fiscale qui devrait revenir à l’intercommunalité, ça fait quand même un peu sa Maggie Thatcher qui brandissant son sac à main à Bruxelles, voulait à tout prix récupérer la quote-part fiscale qu’elle était contrainte de verser au budget communautaire.

Donc la revendication de ces deux communes serait scandaleusement égoïste ? Pas si simple. Si tout l’interco avait été derrière leur projet  de ferme éolienne, ce serait incontestable. Mais quand on sait qu’une partie des communes avait refusé ce projet au motif « qu’on ne veut pas de ça chez nous » (NIMBY aurait dit Maggie), ce sont ces communes qui été scandaleuse de vouloir récupérer le fric que génèrent inévitablement ce genre d’installation.

Finalement, il y a là une forme de réparation d’une injustice et ça, ce n’est pas scandaleux.

Publié dans administration publique, développement durable, l'économie comme on la subit | Marqué avec , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Petit et grands scandales du 14 juillet

Je prends du retard dans le suivi des petits et grands scandales qui émaillent la presse en été. Mais peut-être est-ce les effets de la canicule. Il est vrai qu’en Bretagne, trois jours d’affilée avec le mercure qui flirte avec le 21/22°, on n’est plus habitué à des températures aussi élevées en Bretagne Ouest

Toujours est-il que le 14 juillet, j’ai trouvé ceci, qui ressemble à un marronnier.

http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/14-juillet-lindustrie-francaise-larmement-se-porte-mieux-14-07-2015-219311?utm_source=of-ofe_newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=20150715_local_votreNewsletter

14 juillet. L’industrie française de l’armement se porte mieux

Marronnier, expression de journaliste pour parler d’une information qui revient chaque année à la même période. Mais alors me direz-vous, si ça revient tous les ans, pourquoi s’en scandaliser ? A force on devrait y être habitué. Eh bien, non ! Je ne m’habitue pas à ce que la France soit une championne des ventes d’armes même si les ingénieurs ont mille et une bonnes raisons pour m’expliquer que cela est l’intérêt supérieur de la France. Car vendre des armes, c’est quand même indirectement vendre de la mort, c’est contribuer à maintenir des foyers d’ébullition un peu partout dans le monde. Et l’argument de l’emploi est certes un argument qui peut s’entendre, mais pas forcément s’accepter, car on peut très aisément le retourner ;

Et cette information est d’autant plus scandaleuse que le ministre de la défense, Lorientais s’il en est, semble profiter de son passage dans ce ministère pour pousser les entreprises bretonnes à se lancer ainsi dans la bagarre, au point qu’un chantier naval, jusqu’ici connu pour ses bateaux de pêche et ses innovations technologiques pour sortir les bateaux de demain, faiblement dépendants des énergies fossiles, s’y est mis aussi et avec semble-t-il un certain succès. Et ça, ça me désole car s’ils font les uns, ils n’auront peut-être plus le temps de faire les autres. Or, les pêcheurs, on y reviendra plus tard, on besoin de bateaux de nouvelles générations et ceux-ci n’utiliserons sûrement pas les technologies développées pour armer (ambiguïté de ce terme « armement » s’agissant des navires) les flottes étrangères .

Publié dans COUPD'GUEULE | Marqué avec | Laisser un commentaire

Petits et grands scandales du 13 juillet

Manifestement pendant le week-end avant le 14 juillet, l’actualité a été chiche en petits et grands scandales, sauf à considérer que le sommet européen qui a traité le dossier grec a été un scandale en soi mais , sur ce sujet, je reviendrai, je pense dans les jours qui viennent car la décantation permet toujours d’y voir plus clair. Donc le 11 et le 12, rien à signaler de particulier, c’est pourquoi je passe directement au 13 juillet qui fut lui aussi un jour « sans » ou presque

Petit scandale sanitaire et environnemental

Les pesticides, qui furent le bonheur des jardiniers paresseux et le sauveur des agriculteurs en mal d’ivraie et autres saletés dans leurs cultures, sont devenus leurs plus mortels ennemis et pour une fois cette expression peut être prises au sens propre, car nous savons que  ces produits tuent et le plus emblématique porte un drôle de nom, qui commence par Ro et fini par Up. Les sénateurs, s’appuyant sur un amendement du groupe des « écologistes » a confirmé leur interdiction, ce qui est un bien ;

http://www.actu-environnement.com/ae/news/interdiction-vente-pesticides-particuliers-2022-2019-24954.php4#xtor=ES-6

L’interdiction de vente des pesticides aux particuliers avancée de 2022 à 2019

Mais alors, me direz-vous, pourquoi est-ce un scandale ?

C’est un scandale tout d’abord parce que si ces produits sont vraiment extrêmement dangereux, pourquoi attendre 2019 pour les interdire ? En 4 ans, ils peuvent encore faire des dégâts.

C’est surtout un scandale parce que lors du vote de la loi proposée par le sénateur Labbé, le parlement avait essayé de la vider de son sens en en reportant l’application à….2022 , c’est-à-dire aux calendes grecques.

Mais au-delà de ces petits scandales calendaires, il y a plus profondément le scandale de la sélectivité de l’interdiction. Puisque d’autres molécules sont également considérées comme dangereuses, comme les glyphosates ou les néonicotinoïdes, pourquoi ne pas être aller jusqu’au bout de la démarche de prévention et les interdire également à la vente?

Mais  le plus scandaleux est quand même l’hypocrisie de la ministre quand elle décrit les modalités d’application de la vente : les produits seront sous clé et ne pourront être vendus qu’à un public averti. Cela ressemble aux précautions prises en France pour vendre des munitions dangereuses. Est-ce par peur de Monsanto qu’on n’ose pas interdire TOTALEMENT la vente du produit-phare et qu’on utilise ce subterfuge qui ne trompe personne, un petit peu comme on interdisait dans les années 60 la vente de revues pornographiques?

Comme quoi même sans TAFTA, les grands groupes financiaro-industriels font déjà leur loi, par l’intimidation .

Petit scandale de la sous-information

L’an dernier à la même époque, une bande dessinée largement popularisée par une ONG environnementaliste faisait pleurer les chaumières sur le saccage des grands fonds, jetant pêle-mêle aux chiens, les bateaux-usines des industriels de la mer et les petits artisans,, de la pêche côtière ou hauturière.

Heureusement, cette publication vient rétablir une part de vérité.

http://www.lemarin.fr/secteurs-activites/peche/22500-hors-serie-peches-francaises-2015

Hors-série : pêches françaises 2015

Qu’y a-t-il de scandaleux à cela ? Ben, en premier lieu, comme ce rapport dit que les choses s’améliorent dans la pêche française, les médias s’en foutent un peu, comme si les efforts faits par l’immense majorité de la profession n’avaient aucun intérêt et ne méritaient pas d’être, sinon mis en valeur, au moins mentionnés même dans un bref communiqué.

En deuxième lieu, il faut quand même convenir que ce rapport reste incomplet, justement parce, lui, passe sous silence, les dégâts faits par la pêche en eaux profondes, qui sont tout sauf anecdotiques.

Puis derrière ces scandales, somme toute médiatiques, il y a les scandales liés à la pratique même de la pêche et à sa réglementation . De l’avis même des spécialistes, on n’a qu’une connaissance très parcellaire de l’état du stock de poissons par espèces et de la façon dont celui-ci évolue et quelle est la part de l’activité humaine dans ces évolutions. Ceci relativise quand même la pertinence des mesures de limitation trop draconiennes.

Et puis, scandale parmi les scandales, la pêche partage avec l’agriculture quelques défauts communs dans son organisation. Tout d’abord, les circuits de distribution semblent parasités par toute une cascade d’intermédiaires dont l’intervention ne se justifie pas, sauf pour ponctionner au passage, une partie de ce que paie en bout de chaîne, le consommateur. Ensuite, il y a une concurrence acharnée entre industriels de la mer et artisans de la pêche. Et enfin, il y a un secteur qui peine à se moderniser et qui subit pour cette raisons les aléas des politiques européennes : un jour on finance la destruction des navires, le lendemain, on subventionne la construction. Tout cela rappelle d’autres politiques, dites communautaires et ce dévoiement  de l’esprit qui a présidé à la constitution progressive de l’Union Européenne, est déjà un scandale en soi.

Publié dans COUPD'GUEULE, l'économie comme on la subit, mondialisation quand tu nous tiens | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Petits et grands scandales du 10 juillet

Scandale habituel en début d’été

Certains attendent avec impatience ce classement annuel des grandes fortunes françaises, histoire de pousser un bon coup de gueule, contre ces fortunes scandaleuses

http://www.ouest-france.fr/classement-quelles-sont-les-plus-grosses-fortunes-de-france-3548967

Classement. Les vingt plus grosses fortunes de France

Dans d’autres pays, ce classement est également attendu avec impatience, un peu comme on attend la proclamation des Oscars ou des personnalités préférées des Français.

Mais en quoi un tel classement peut apparaître comme scandaleux à certains ?

Il y a d’abord le scandale de celles et ceux dont la place à ce niveau n’est due qu’au fait qu’ils sont nés dans une famille qui avait déjà sa place en haut des richesses françaises et qui n’ont vraiment rien fait pour s’y maintenir.

Il y a ensuite le scandale de toutes celles et tous ceux qui partis de rien ou presque au départ, ont accumulés, dans le courant d’une vie active (c’est-à-dire moins de 50 ans tout de même) , un patrimoine qui représente entre 150.000 et 300.000 années d’un salaire de smicard, ou si vous préférez environ 100.000 années du revenu moyen des Français. Aucun talent seul ne justifie une telle accumulation aussi rapide.

Il y a enfin le scandale que représente l’évolution de ces patrimoines depuis que la France est entrée dans la crise en 2008. Si certains y ont laissé des plumes (mais la litière est encore confortable), la plupart ont vu leur richesse progresser à un rythme autrement plus rapide que celui de vos dépôts sur votre livret A

Grand scandale environnemental

Bien que les défenseurs du nucléaire continue de le nier, la question de l’élimination des déchets est bien avec le risque d’accident majeur, le principal inconvénient de cette énergie qui fit rêver aux lendemains qui chantent dans les années 60 et 70, à tel point que le projet d’enfouissement en site profond est enlisé depuis déjà deux décennies. Et voilà que par un tour de passe-passe, quelques parlementaires, habilement conseillés par le lobby puissant de cette « filière d’avenir », ont réussi à faire inscrire sa réalisation dans la loi

http://www.ouest-france.fr/dechets-radioactifs-lenfouissement-est-autorise-bure-3549090

Nucléaire. L’enfouissement des déchets radioactifs est autorisé à Bure

Bon ! me direz-vous et pourquoi serait-ce si scandaleux que cela ?

En effet, en démocratie, ce sont les parlementaires qui, en faisant les lois, indiquent l’état de l’opinion sur une question.

Eh bien justement le scandale est peut-être là. En effet, comme le débat public était impossible tellement les avis étaient tranché localement, les autorités publiques ont utilisés une procédure peu banale, la conférence de consensus, dont le déroulement a été exemplaire, de l’avis de tous, opposants et défenseurs.

Or cette conférence a abouti à la conclusion qu’il était urgent de ne rien décider sans en savoir plus. Cette brutale accélération est donc scandaleusement anti-démocratique.

Mais ce scandale se double d’un autre scandale. En effet, que vient faire, dans une loi sur la régulation économique, un article concernant l’énergie. Un tel amendement avait plus de sens dans la loi sur l’énergie qui était discuté en même temps. Mais peut-être était-ce trop visible ? Cela s’appelle un « cavalier législatif » et normalement ce n’est pas permis .

Et enfin dernier scandale : pourquoi faut-il que tout ce qui touche à l’énergie nucléaire devienne à un moment ou un autre un objet de scandale (financier, industriel, énergétique, écologique, etc…) mais que ces scandales soient discrètement étouffés ?

Petit scandale environnemental

L’air de Paris est devenu étouffant, mais est-ce vraiment une nouveauté. Déjà au Moyen-Age, des auteurs dénonçaient la pestilence des rues de Paris et les Persans de Montesquieu n’étaient pas en reste sur la question

Alors pourquoi cette décision de justice permet-elle d’évoquer un nouveau scandale ?

http://www.ouest-france.fr/feux-de-cheminee-une-decision-de-justice-annule-larrete-dinterdiction-3546376

Feux de cheminée. Une décision de justice annule l’arrêté d’interdiction

On nous a suffisamment bassiné avec l’idée que les moteurs diesel émettaient beaucoup de particules fines. Et manifestement c’est vrai. C’est pourquoi, il me parait scandaleux qu’une association, à peu près inconnue, qui se baptise « écologie sans frontières » (comme si une écologie AVEC frontière pouvait existait) un peu comme il existe des médecins du même nom, ait décidé de se focaliser sur une source mineure (comment en effet imaginer que les cheminées à feux ouvert, qui ne sont pas légion sur Paris, produisent autant ou presque que le parc d’autobus touristiques ou le parc de camions de livraison parisien ?).Culpabiliser des citoyens, n’est-ce pas un heureux dérivatif à la mise en cause d’intérêts économiques vitaux pour le rayonnement de la capitale ?

Deuxième scandale, en provenance cette fois du ministère : la pusillanimité des décisions et des revirements. Mais n’est-ce pas la marque de fabrique de la ministre ?

Petit scandale deviendra grand si les petits cochons ne le mange pas

J’ai bien fait de laisser un peu de temps entre la publication de cette information et mon commentaire

http://www.ouest-france.fr/tour-de-france-pas-de-caravane-cochonou-sur-letape-livarot-fougeres-3551732?utm_source=of_alerte-generale&utm_medium=email&utm_campaign=of_alerte-generale&utm_content=20150710&vid=040032044041061035060111042044040038059044034033035018038035034044035123038060057

Tour de France. Menacé, Cochonou ne sera pas sur l’étape Livarot-Fougères

En effet, ce qui n’apparaissait il y a 10 jours qu’une péripétie de la caravane du Tour de France se révèle être un bon scandale, bien symptomatique de cette fierté de l’économie française.

Co….ou, ses 2CV et ses nappes à carreaux, ça sent bon la France, non ? Vous rêvez ou quoi ? Cela fait belle lurette que cette marque est passé sous contrôle étranger et ça change tout le temps au point que je ne sais plus s’il s’agit une marque espagnole, américaine ou chinoise ;

Co…..ou, c’est le savoir-faire français, non, Vous rêvez ou quoi ? Les cochons viendraient d’Allemagne ou d’autres pays où les coûts d’élevage et d’abattage sont moindres.

Alors dans un tel contexte, que vous soyez privé de vos mini-saucissons sur la route du Tour apparaît comme un scandale vraiment mineur, d’autant que c’est bon pour votre taux de cholestérol.

Le plus scandaleux est peut-être le montage marketing autour de ce produit comme on peut le voir encore sur le site http://www.cochonou.fr/ le 21 juillet avec ce slogan « cochonou, un p’tit bout de chez nous »

Publié dans COUPD'GUEULE, démocratie, je dis ton nom, l'économie comme on la subit | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Petits et grands scandales du 9 juillet

Petit scandale

Depuis le temps qu’on en parlait, cela a fini par arriver. La bulle financière aurait explosé

http://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/021195134728-la-panique-sur-les-actions-chinoises-gagne-lasie-1135627.php#xtor=EPR-8-%5B18_heures%5D-20150708-%5BProv_%5D-1681742%402 La panique sur les actions chinoises gagne l’Asie

Est-ce scandaleux ? Certainement comme l’est de manière générale toute spéculation, qu’elle soit boursière, immobilière ou sur les denrées alimentaires. Mais pas plus ?

Ah, si ! C’est encore plus scandaleux parce qu’on savait que cela allait se passer et que des millions de petits porteurs allait se faire rincer par un coup d’accordéon dont TOUTES les bourses ont le secret et que personne n’a empêché cela .

Mais le plus scandaleux dans cette histoire n’est-il pas que cela se passe dans un pays dont le parti dirigeant s’appelle le parti COMMUNISTE chinois ? Tout fout le camp semble-t-il.

Mais en fait une semaine plus tard, tout cela est déjà passé au second rang de l’actualité. N’est ce pas scandaleux ?

Grand scandale

Voilà une information dérangeante

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/radars-automatiques-soupcon-de-marche-truque_1697038.html

Radars automatiques: soupçons de marché truqué

Pour certains, l’existence même de radars, automatiques ou manuels, EST un scandale. Pour les autres, la grande majorité, c’est juste un gros em…bêtement Alors, apprendre que le marché public pour attribuer la fourniture de ces précieuses tirelires aurait été trafiqué peut apparaître comme un scandale.

Qu’on puisse en accuser un préfet de la République, c’est-à-dire le symbole de l’Etat Républicain n’en rend l’impression de scandale que plus affligeante .

Le pire c’est-à-dire, le vrai gros scandale serait que cette accusation soit fondée.

Petit ou grand scandale ?

Les désert médicaux sont une triste réalité de notre France, si développée et si protectrice pourtant. Qu’on fasse porter sur les collectivités territoriales la responsabilité d’y remédier est une preuve que notre politique d’aménagement du territoire et de décentralisation est devenue scandaleusement inefficace . Mais parfois le scandale confine à l’ignominieux

http://www.ouest-france.fr/sante-avant-meme-de-sinstaller-le-medecin-repart-3549077

Vendée. Humilié, le médecin retourne en Roumanie

Qu’il existe des déserts médicaux alors que notre système de santé est largement administrée est en soi un scandale. Il faudrait en chercher la cause dans la politique malthusienne d’une profession aux vues tellement étroite qu’elle s’enferre dans une politique de quotas d’accès à l’université que rien ne justifie si ce n’est l’illusion d’un maintien par ce biais du pouvoir d’achat d’une profession qui ne pleure pourtant pas la misère.

Mais le scandale apparaît à l’évidence quand, une médecin, roumaine, se fait jeter, non pas à cause de ses lacunes médicales mais à cause de ses méconnaissances administratives. De la part d’un organisme qui ne jure que par la qualité « libérale » de la profession, n’est-ce pas scandaleux ?

Publié dans COUPD'GUEULE | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Petits et grands scandales du 8 juillet 2015

Grand scandale

http://www.ouest-france.fr/epr-de-flamanville-travail-dissimule-bouygues-condamne-25-000-euros-3543618?utm_source=of_newsletter-generale&utm_medium=email&utm_campaign=of_newsletter-generale&utm_content=20150708&vid=040032044041061035060111042044040038059044034033035018038035034044035123038060057

EPR de Flamanville. Travail dissimulé : Bouygues va faire appel

C’est quoi le scandale ?

Qu’une grande entreprise de bâtiment soit surprise en flagrant délit d’utilisation de travailleurs non déclarés ? C’est peut-être le scandale de toute la profession et c’est surtout scandaleux pour les entrepreneurs qui, eux, respectent la règle du jeu. Venant d’un des plus grands, le scandale n’en serait que plus grand.

Qu’une entreprise considérée comme fautive soit condamné à une amende qui ne représente même pas 0.2% du préjudice subi ? C’est aussi un vrai scandale. Un peu comme si un voleur de pommes était obligé de payer l’équivalent d’un pépin, ou un voleur de poules, l’équivalent d’une plume. S’appliquant à un des plus grands groupes financiers de France, le scandale n’en serait que plus grand

Que ce groupe fasse appel de cette décision, finalement assez clémente ? En soi, ce n’est pas un scandale. Tout justiciable a la possibilité de faire appel d’une décision de justice. Mais si la faute est avérée par un flagrant délit, j’ai du mal à trouver un autre mot que le leitmotiv qui scande ce billet.

Et si finalement le seul vrai scandale dans cette affaire, ce n’était pas tout simplement le chantier lui-même, qui s’avère au fil des mois, une erreur technologique, une faute écologique et un gouffre financier, bref une vraie catastrophe industrielle, au frais du contribuable en fin de compte car quand il faudra recapitaliser la boutique, l’Etat-actionnaire mettra au pot.

Petit scandale

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/05/29/20002-20120529ARTFIG00404-lagarde-ne-paie-pas-d-impots-sur-le-revenu.php Lagarde ne paie pas d’impôts sur le revenu

Est-ce vraiment scandaleux ? Pas vraiment si on regarde le statut fiscal de la plupart des fonctionnaires internationaux, dont les revenus sont également exonérés d’impôt sur le revenu. Mais peut-être que ce statut est en soi un petit scandale.

Non, le scandale ne viendrait-il pas plutôt de ce que Mme Lagarde, a demandé aux Grecs de payer leurs impôts? Certes oui mais elle a aggravé son cas, en demandant que parmi les négociateurs grecs, il y ait des « adultes ». Nous ne devons pas avoir la même définition de ce mot.

Peut-être après tout le plus grand scandale dans cette information est qu’elle soit d’abord parue dans Le Figaro, dont la rumeur dit qu’une part non négligeable de ses lecteurs pratiquent avec acharnement ce qu’on appelle « l’optimisation fiscale ».

Publié dans COUPD'GUEULE, développement durable | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire