MEDEF : Chouette rentrée

Depuis 18 ans, à la même époque, l’endroit où il faut être, c’est le campus d’HEC à Jouy-en-Josas où les plus grands patrons de France se montrent leurs photos de vacances entre deux actes d’allégeance des dirigeants politiques français. Cette année ne faillit pas à la règle et comme c’est une année préélectorale, le MEDEF fait comme les hommes politiques, il fait des promesses, histoire de maintenir la pression sur les ministères. Il y a 5 ans, un petit homme plutôt pépère et d’allure assez timide, avait annoncé que lui président, il allait inverser la courbe du chômage ou alors il mangerait son chapeau. Cette fois-ci, c’est le tout aussi terne président du MEDEF qui se lance dans le même genre de promesses http://www.lesechos.fr/economie-france/social/0211237838993-pierre-gattaz-on-peut-creer-2-millions-demplois-en-france-2023431.php#xtor=EPR-7-%5Bmatinale%5D-20160830-%5BProv_%5D-1681742%402 Pierre Gattaz : «On peut créer 2 millions d’emplois en France»
De telles promesses n’engagent en général que ceux qui y croient, sauf que dans le cas d’espèce, les propos du président des patrons visent surtout à entamer les négociations avec les candidats à l’élection présidentielles en leur faisant passer un grand oral Le Medef interpelle les candidats à la présidentielle  (1)
Drôle de façon de dire que ce sont eux qui créent les emplois en conditionnant ces créations à l’action des pouvoirs publics. Ce double langage est d’autant plus curieux que manifestement les plus grandes entreprises ont les moyens de faire beaucoup de choses par elles-mêmes et pour une partie de la communauté que constitue, à leurs dires, les entreprises qu’ils dirigent http://vosmedias.actualites.bourse.lefigaro.fr/Interstitial/Figaro/Bourse/2016/08/23/57bc2081f105f.html Les dividendes des entreprises françaises sont en nette hausse
Ainsi donc, alors que les résultats sont plutôt médiocres et que les marges, dixit les mêmes, peinent à se reconstituer, les actionnaires peuvent être largement servis. A défaut d’utiliser cet argent pour créer directement des emplois, il aurait pu être investi dans l’innovation ou la modernisation de l’outil de production en s’appuyant sur le théorème de Schmitt [les bénéfices d’aujourd’hui sont les investissements de demain et les emplois d’après-demain], sauf que manifestement cet argent largement distribué n’est pas vraiment là si on en croit cette explication à cette hausse brutale des bénéficeshttp://vosmedias.actualites.bourse.lefigaro.fr/Interstitial/Figaro/Bourse/2016/08/23/57bc208201b92.html Forte hausse des dividendes en France
« La générosité des entreprises françaises envers leurs actionnaires s’explique, non par la croissance des profits, mais par… une conjoncture difficile. »
Paradoxal mais pas complètement si on considère le droit des affaires et la primauté accordée au droit de propriété sur tout autre droit dans la gestion des entreprises.
Et pourtant, malgré cela, on les aime les entreprises. Ce fut d’ailleurs le cri du cœur d’un premier ministre en déplacement à Jouy il y a deux ans et qui manifestement a de la suite dans les idées puisque comme tous les contribuables, ou presque, les entreprises vont avoir un petit cadeau fiscal http://vosmedias.actualites.bourse.lefigaro.fr/Interstitial/Figaro/Bourse/2016/08/23/57bc2081e964e.html Valls annonce une baisse de l’impôt sur les sociétés pour les PME
Comme il s’agit des PME et non des grandes entreprises dont les dividendes plantureux viennent d’être soulignés, on peut espérer que leurs dirigeants sauront faire preuve de plus de discernement et utiliseront ce cadeau pour tenir la promesse qu’a faite en leur nom, leur président. Ce serait au moins une « promesse de président » qui serait tenue. Par les temps qui courent, c’est plutôt rare.

(1)[Dommage que le petit homme dont je parlais plus haut n’ait pas été invité, cela lui aurait rappelé sa jeunesse, à l’époque où il n’était pas encore persuadé qu’il était socialiste et où sortant de prépa il suait pour essayer d’intégrer cette grande école]

Publié dans entreprises | Tagué , , | Laisser un commentaire

Mieux vaut en rire, rubrique inépuisable, n° 126

« Dépêchons-nous d’en rire aujourd’hui, de peur d’avoir à en pleurer demain. »Beaumarchais
« L’humour est la politesse du désespoir. » Oscar Wilde
« On peut rire de tout mais pas avec tout le monde. » Pierre Desproges
« Pour ce que rire est le propre de l’homme. » Rabelais
Le J.O. reste quand même un de mes principaux pourvoyeurs pour cette rubrique. La loi sur la biodiversité en donne une nouvelle fois la preuve
Dans le J.O. du 9 août 2016, bonne date s’il en est,  trois lois ont été publiées dont une loi organique https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000032982008&dateTexte=&categorieLien=id LOI organique n° 2016-1086 du 8 août 2016 relative à la nomination à la présidence du conseil d’administration de l’Agence française pour la biodiversité
En général, une loi organique fait partie de l’artillerie lourde de l’arsenal législatif français, donc, me dis-je, il doit s’agir de quelque chose d’important. Que nenni ! Cette loi a un article unique dont la fonction essentielle est de dire que les femmes peuvent la présider mais comme l’administration n’aime pas les féminins « directeure générale » ou « gouverneure », on a inventé des solutions neutres et pour cela on a utilisé la loi organique, au-dessus de laquelle, il n’y a que les textes constitutionnels. Pour des esprits rationnels comme le mien, cela fait un peu mauvais…genre !
Ah! au fait, dans le même numéro du J.O., la loi sur le travail, dite loi El Khomry a été promulguée. Voilà une simple loi qui risque d’avoir plus d’importance pour nous qu’une loi organique dont le seul effet est de permettre de nommer une femme à la tête d’un des fromages de la République, sans risquer le casse-tête protocolaire.

Publié dans COUPD'GUEULE | Tagué | Laisser un commentaire

Mieux vaut en rire, rubrique inépuisable, n°125 : les femmes sont des hommes politiques comme les autres

« Dépêchons-nous d’en rire aujourd’hui, de peur d’avoir à en pleurer demain. »Beaumarchais
« L’humour est la politesse du désespoir. » Oscar Wilde
« On peut rire de tout mais pas avec tout le monde. » Pierre Desproges
« Pour ce que rire est le propre de l’homme. » Rabelais Lire la suite

Publié dans COUPD'GUEULE | Tagué | Laisser un commentaire

Les coups de gueule de l’été : les « bonnes » nouvelles du Brexit

Le Brexit n’est pas encore entré en vigueur et déjà certains prennent de précautions et essaient de tirer leur épingle du jeu Lire la suite

Publié dans COUPD'GUEULE | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Les coups de gueule de l’été : ombres et lumières de la RSE

Il n’y a pas que dans la sphère publique que l’actualité me donne l’occasion de déverser le trop-plein de colère que suscitent la bêtise, la méchanceté et la cupidité de mes contemporains. Dans les entreprises aussi il y a de quoi se mettre en rogne parfois. Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Les coups de gueule de l’été : préservons les compétences là où elles sont indispensables !

Comme c’était prévisible, l’actualité m’offre de nouveau l’occasion de pousser un coup de gueule car ce qui paraît stupidement dangereux n’est pas inévitable. Lire la suite

Publié dans administration publique, COUPD'GUEULE | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Les coups de gueule de l’été : les dérives de l’immobilier public

Et ça continue ! L’an dernier j’avais alimenté pendant une partie de l’été une rubrique que j’avais appelée « les coups de gueule de l’été » parce que l’été est une période propice pour réfléchir à ce qui ne va pas dans notre monde et ce qui paraît choquant parce qu’inique mais évitable. Lire la suite

Publié dans COUPD'GUEULE | Tagué , , | Laisser un commentaire