La caste des intouchables

Un groupe de sénateurs, et dieu1 sait pourtant si ceux-ci sont également des bien lotis de la République, a décidé de s’attaquer à la nouvelle « caste des intouchables de la République », les hauts fonctionnaires https://www.acteurspublics.comDes sénateurs vont enquêter sur la haute fonction publique

L’intention est louable surtout si comme ils l’annoncent leur seul objectif est d’enquêter sur les « mutations de la haute fonction publique et leurs conséquences sur le fonctionnement des institutions de la République ». Il est touchant de constater que ces vieux routiers de la politique se rendent soudain compte d’un mal qui ronge l’appareil de l’Etat depuis quelques décennies déjà.
‘ailleurs les attendus de leur résolution sont bien révélateurs de leur état d’esprit http://www.senat.fr/leg/ppr17-371.html En effet, la plupart des arguments développés en faveur d’une telle enquête mettent surtout en cause la façon dont les institutions de la République se sont peu à peu dévoyées de réformette constitutionnelle en réformette constitutionnelle pour finir par trouver que derrière tout cela, il y a la main invisible, non pas du marché, mais des intouchables. Dans la Chine antique, on appelait cela les mandarins, terme d’ailleurs repris par les étudiants pour réclamer la tête des pontes universitaires …en mai 1968.

Je ne suis pas sûr que, comme tous les boucs émissaires, ces victimes expiatoires soient vraiment la cause de tous les maux de la République. Il y a peut-être d’abord et surtout le personnel politique lui-même qui devrait regarder midi à sa pendule avant de proclamer que mes autres sont en retard.

Cela dit, ces sénateurs ont raison, même si les raisons qu’ils invoquent ne sont pas forcément les bonnes. En effet, il y a mille exemples pour expliquer que la Haute Fonction Publique est en train de se fourvoyer et comme elle n’est plus le garde-fou de l’impéritie de la classe politique, sa défaillance met aussitôt en évidence les turpitudes que jusqu’à naguère leur vigilance permettait d’atténuer. Dans ce cas-là, comme souvent, comme par exemple en matière de sécurité, ce n’est pas le délinquant qu’on accable mais ceux qui, chargés de les contenir, ont failli.

Si les sénateurs veulent vraiment aller voir ce qui menace la République, qu’ils aillent donc enquêter sur les cousinages fâcheux que provoquent le pantouflage et le dépantouflage, sur l’omniprésence des Inspecteurs Généraux des Finances ENA dans les conseils d’administration des banques, sur l’omniprésence à la tête des grandes entreprises privées des Ingénieurs de Polytechnique qui, pour la plupart sont fonctionnaires à leur sortie d’école surtout s’ils ont parfait leur parcours dans une école dite d’application pour intégrer le corps des Mines, le corps des Ponts et Chaussées ou celui des Eaux et Forêts (ces deux derniers ayant fusionné récemment).. Ils constateront que ces transfuges de la fonction publique ne sont pas toujours partis pour le service de la collectivité. Il suffit de regarder qui dirigent les entreprises du CAC 40, celles qui versent des rémunérations indécentes à leurs dirigeants http://info.economie.lefigaro.frLes patrons du CAC 40 gagnent 70 fois plus que le revenu moyen français Or comment se répartit par origine de formation les patrons de ces 40 groupes ? Ecole Polytechnique : 9, X+école des Mines :6, X+ Ecole des Ponts : 3, ENA, Inspection Générales des Finances 3, ENA « simple » : 3, écoles d’ingénieurs civils:7 , écoles de commerce : 13

Mais me direz-vous, ce sont les meilleurs qui ont émergé grâce au système des grandes écoles et leurs concours, qui récompensent le mérite, ce qu’on appelle la méritocratie et c’est normal qu’ils soient récompensés. Si vous le pensez vraiment, et que nos amis les sénateurs-enquêteurs le pensent aussi, je les invite à lire cet article
https://www.acteurspublics.com/La société du concours consacre l’élu, le technocrate, l’expert et le conseiller du prince”
et si cela ne suffit de compléter leur information en lisant aussi cet article : https://www.acteurspublics.comToujours trop de conformisme chez les candidats au tour extérieur des administrateurs civils Le formatage des esprits va donc très loin puisqu’il touche aussi des fonctionnaires qui, sortis du rang, auraient été remarqués et récompensés pour leur seul mérite.

Nous avons là tous les ingrédients de ce qui a fini par faire la ruine d’un des plus puissants empire du monde, l’Empire du Milieu où la caste des mandarins a fini par saper jusqu’aux fondements le pouvoir impérial chinois qu’il était censé défendre et protéger. Le mal vient sûrement de ce que, ces futurs mandarins français entrent dans le moule du mandarinat très tôt, trop tôt sans aucun doute sans jamais avoir eu à se confronter aux contradictions inhérentes à la vie réelle. C’est donc bardés de leurs certitudes qu’ils avancent et dévoient de sa mission première l’appareil d’Etat quand ils y restent et qu’ils le corrompent lorsque sortis de ses rangs, ils entendent par des jeux de connivence née sur les bancs des écoles, mettre cet appareil au service des nouveaux intérêts qu’ils servent.

C’est pourquoi, il est bienvenu qu’au plus niveau de l’Etat, on essaye d’interdire l’accès à ces castes qu’on appelle les Grands Corps (IGF, Cour des Comptes, Conseil d’Etat) de jeunes gens frais émoulus de l’ENA pour n’en réserver l’accès qu’à ceux qui, nourris d’une expérience que donne vint ou trente ans de carrière administrative, seront à même d’apporter l’expertise qu’exigent ces fonctions de contrôle et de pilotage des grandes institutions de l’Etat
https://www.acteurspublics.comLe Président déterminé à réformer la sortie de l’ENA
https://www.acteurspublics.comLe gouvernement veut reprendre la main sur les jeunes énarques
Il y a là quelques pistes à creuser, me semble-t-il, par les sénateurs pour mieux cadrer l’influence de la Haute Fonction Publique et qui vaudront sûrement mieux que toutes les règles de déontologie qui, de toutes façons, ne reçoivent dans les faits qu’une application limitée

1Je mets ici une minuscule à cette expression fort usitée pour ne pas être accusé de lèse-laïcité par quelque obscur tabellion de la bien-pensance républicaine

Publicités
Cet article, publié dans administration publique, COUPD'GUEULE, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.