Mieux vaut en rire -rubrique décidément inépuisable- n°277 : manger devient compliqué !

Les médias nous rebattent les oreilles avec cette information : la moitié du monde est menacée de mourir de faim. Compte tenu de l’importance des récoltes dans l’Ukraine d’avant-guerre, je ne sais pas si cette information est totalement fondée.

Mais toujours est-il que, nous, dans les pays où la famine généralisée ne menace pas, avons des sujets de préoccupation bien anodins en comparaison.

Comme presque tous les ans, l’approche de l’été se manifeste par l’apparition d’un nouveau régime miracle. Celui-ci est particulièrement paradoxal https://www.euractiv.fr/Manger gras contribue à la perte de graisse, selon une étude sur le régime alimentaire. En effet, il est contre-intuitif de penser que plus on mange gras, plus on perd de graisse. Bien entendu, je caricature un peu les résultats de l’étude mais l’idée est là : abandonnez vos (nouvelles) habitudes de boulghour, quinoa et autres céréales exotiques et jetez vous sur les avocats, les salades gorgées d’huile, les fromages et autres laitages. Rappelez-vous toutefois que nous risquons la pénurie d’huile de tournesol et que certains médias nous ont prédit une pénurie de beurre. En tout cas, bon appétit et rendez-vous à la fin de l’été sur la balance !

Je n’ai peut-être pas bien lu les préconisations du régime tout gras mais était-il question de steacks frites dans le bon mix alimentaire? Si tel est le cas, les vegans vont réagir. Mais hélas pour eux, ils ne pourront plus proposer en alternative un « steack vegan ». En effet, un décret récent vient de mettre le holà à cette pratique mystificatrice qui visait à affubler de noms carnassiers des produits intégralement issus du monde végétalhttps://www.lemonde.fr/Les produits végétaux ne pourront plus être étiquetés avec des noms liés à la viande. Finis donc les steacks de soja ou les plus aléatoires « faux gras » de Noël. Il va falloir que le as du marketing de ce marché de niche se creusent sérieusement le cerveau pour trouver des noms suffisamment appétissants pour attirer le chaland végan ou végétarien dont le cerveau reptilien salive encore quand il lit « jambon à l’os ».

Et pour être sûr que les appellations sont bien verrouillées, les technocrates du ministère de l’agriculture ont établi une liste de plusieurs centaines de spécialités carnées dont le nom ne pourra plus être détourné dès lors que la dose infinitésimale de protéines d’origine végétale sera dépassée. Pour le coup, on se demande qui est le plus ridicule, celui qui a pu penser qu’une entreprise agro-alimentaire serait assez stupide pour proposer une ventrèche végan on une épaule de porc végétarienne, ou bien l’entreprise agro-alimentaire qui aurait déjà eu une telle velléité. Je ne parle même pas du consommateur qui irait l’acheter. Notez toutefois qu’il existe des cas limites : fallait-il interdire l’appellation « noix sèche » ou « persillé » dès lors que la « teneur maximale de protéines végétales(exprimée en extrait sec) » sera supérieure à 0,5% dans la mesure où dans le langage courant, une noix c’est quand même 100% végétal (sauf l’asticot) et que persillé renvoie à une plante également.

Je dois dire que j’attends avec une grande impatience le feu d’artifice de créativité délirante des as du marketing dans les rayons vegan de mon hyper-marché

PS : pour ceux que cela intéresse voici le lien avec le décret en question https://www.legifrance.gouv.fr/Décret n° 2022-947 du 29 juin 2022 relatif à l’utilisation de certaines dénominations employées pour désigner des denrées comportant des protéines végétales. La lecture en est joyeuse et roborative….. quoiqu’un peu indigeste à force.

Cet article, publié dans l'économie comme on la subit, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.