Mieux vaut en rire -rubrique décidément inépuisable- n° 270 : Le G7 joue les éoliennes

Le G7, c’est à dire les Etats-Unis, le Japon, l’Allemagne, le Royaume Uni, La France, l’Italie et le Canada, autrement dit la fine fleur de l’économie capitaliste libérale, s’est emparé du sujet « climat » et pour une fois à pris décision prenant effet à court terme https://www.ouest-france.fr/Les États du G7 s’engagent à ne plus subventionner d’énergies fossiles à l’étranger «d’ici fin 2022». C’est même du très court terme puisque, tout compte fait il ne reste plus que 190 jours d’ici au I° janvier 2023. Nous allons enfin pouvoir constater si, oui ou non, ils tiennent leurs promesses.

Mais en fait que risquent-ils ? Ne plus subventionner à l’étranger, cela veut dire par exemple ne plus financer de puits de pétrole en Russie mais rien n’empêcherait Totalénergies d’investir dans la prospection de nouveaux champs. Cela veut dire aussi ne plus subventionner les mines de charbon en Australie, an Afrique du Sud ou en Pologne mais rien n’empêcherait la Société Générale ou BNP d’investir dans ces groupes miniers. ETC… S’il s’agit de subventions directes des Etats, c’est un grand morceau de flûte pipeautée. Mais rien n’empêche pour le moment l’Etat français de financer des prospections dans les schistes bitumineux du Grand Est, rien n’interdit aux Etats-Unis de subventionner l’exploitation des dernières mines de charbon de Pennsylvanie pour y maintenir l’emploi, de même qu’il reste rait possible au gouvernement de Toronto de subventionner des recherches d’hydrocarbures dans l’Alberta.

Mais ne faisons pas la fine bouche ! Ils se sont engagés à quelque chose et peut-être que cela va infléchir les politiques minières des états qu’ils aidaient auparavant.

Et puis ils se sont aussi engagés à autre chose https://www.letelegramme.fr/Le G7 s’engage à un secteur électrique « majoritairement décarboné » d’ici 2035. Mais vous aurez sûrement remarqué qu’il est question de 2035. A cette époque Macron ne sera plus président depuis 8 ans, Trudeau aura remisé son attirail de communicant politique depuis longtemps, Biden, on le lui souhaite, aura 95 ans, Sholtz sera peut-être encore au pouvoir s’il a une longévité au moins égale à celle de Mme Merkel. Quant aux premiers ministres japonais, britanniques et italiens, nul ne sait ce qu’ils seront en train de faire, mais sûrement plus de la politique active au train où vont les choses chez eux.

Et puis qu’est-ce que cela veut dire «un secteur de l’électricité majoritairement décarboné» ? Tout et rien à la fois.

Bref, lors de ce G7, on a brassé du vent en vain. C’est quand même moins efficace que les éoliennes qui, elles, brassent du vent mais nous fournissent au moins de l’énergie, peu chère !

Cet article, publié dans développement durable, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.