HUBRIS NUCLEARIS

Pour désigner l’ivresse qui prenait certains des héros de leur mythologie, au soir de leur victoire, les Grecs avaient inventé le concept de l ‘ « Hubris », l’arrogance avide, sort jeté par les dieux aux humains pour leur brouiller l’esprit et perturber leur jugement au point de leur faire perdre à terme le mérite d’une ephémère victoire, réelle ou supposée.

Les dieux sont morts mais leurs sorts demeurent . Ainsi ce début de printemps avait retenti des cris de victoire du camp des nucléophiles comme le montre ce court florilège d’article paru sur un site dont l’appétance pour les atomes est patent :
Le 28/3/2022 Les élus des Ardennes veulent que la centrale de Chooz accueille des EPR 2Les élus des Ardennes veulent que la centrale de Chooz accueille des EPR 2 – L’EnerGeek (lenergeek.com)
Le 4/4/2022 Japon : la crise énergétique fait remonter la côte du nucléaire Japon : la crise énergétique fait remonter la côte du nucléaire – L’EnerGeek (lenergeek.com)
Le 8/4/2022 Le Royaume-Uni (re)met le cap sur le nucléaire Le Royaume-Uni (re)met le cap sur le nucléaire – L’EnerGeek (lenergeek.com)

Si ce n’est pas du triomphalisme, ça y ressemble fort, d’autant plus que cela faisait suite à cette décision inique prise au niveau européen de reconnaître l’énergie nucléaire comme une énergie verte au seul motif qu’elle n’émet pas beaucoup de CO²

Hélas, hélas hélas ! Les Romains, qui n’étaient pas en reste sur les Grecs en matière de symbole avaient inventé un adage « la Roche Tarpeienne est proche du Capitole » histoire de rappeler aux glorieux que la chute survient toujours juste après l’apogée.

De fait, il n’a pas fallu attendre longtemps pour que, en France du moins, la filière nucléaire déchante : Le 20 mai 2022 https://www.lefigaro.fr/EDF: l’EPR de Hinkley Point encore retardé. C’est vrai que cela fait un peu désordre dans un pays qui dit vouloir remettre le cap sur le nucléaire. A peine sorti du port, le voilà déjà sur les cailloux. Notez, s’agissant d’EPR, l’inverse eut été étonnant et si les ingénieux ingénieurs avaient un peu le sens des réalités, ils intégreraient d’emblée le retard dans le calendrier normal de réalisation.

Mais ce n’est rien comparé au nouveau feuilleton catastrophe d’EDF dont les centrales nucléaires sont mises à l’arrêt les unes après les autres. La cause semble en avoir été trouvée Le 18 Mai 2022 https://www.usinenouvelle.com/Pourquoi la corrosion touche davantage les réacteurs nucléaires les plus puissants du parc d’EDF. Ce qui est inquiétant, c’est que cela viendrait d’une intervention , jugée a posteriori intempestive, des ingénieurs français sur un système américain qui serait à l’origine de cette panne. Heureusement qu’EDF n’intervient pas au Japon : une telle nouvelle aurait douché l’enthousiasme tout nouveau des Nippons pour l’atome.

Et pourtant, il y avait dans l’actualité une lueur d’espoir : un EPR venait de rentrer en service Le 12 mars 2022 https://www.latribune.fr/Nucléaire : l’EPR finlandais a été mis en service…avec 12 ans de retard. Et c’est tant mieux. En effet, sa mise en fonctionnement rend un peu moins coercitive, la mesure de rétorsion prise coupure du gaz et de l’électricité, par l’autocrate moscovite en réponse à la volonté affichée par Helsinki de ne plus être finlandisée. Pourvu que ça tienne !

Cet article, publié dans développement durable, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.