En guise de fable express du dimanche soir : la langue française est belle

« Le discours melliflu du cacochyme sycophante pachydermique » ressemble tout autant au

« baratin fadasse du faux-cul débile et obèse » qu’au

« boniment dans saveur du versatile valetudinaire en surcharge pondérale » ou au

« bla-bla sirupeux du gros traitre un peu malade ».

Tiens, on dirait que je suis en train de parler de la profession de foi d’un vieux député, qui aurait changé au moins deux fois d’étiquette politique.

Celui-ci, s’il existe, se reconnaîtra sûrement

Cet article a été publié dans En rire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.