Le colibri en a plein les ailes

On lui avait dit « fais ta part du travail et la planète sera sauvée ! » Et courageusement le petit colibri a fait sa part du boulot. Il a baissé son chauffage et rajouté un pull en hiver sans se poser la question de savoir si le mouton qui lui fournissait sa laine émettait plus de CO² qu’un lapin agora ou que le coton de son sweatshirt pompait plus d’eau que le maïs du voisin. Il a rechaussé ses cale-pied pour se rendre en vélo au travail sans trop se demander dans quelles conditions sa bécane était produite en Chine. Il a mangé bio sauf la viande bien sûr puisqu’il y a renoncé, sauf les jours de fêtes. Il a même renoncé à faire ses aller-retour Brest-Montpellier en avion dans le week-end bien que les liaisons ferroviaires entre ces deux métropoles soient particulièrement défaillantes. Bref, il a fait des efforts et il trouve qu’il a bien fait.

C’est pourquoi quand il lit çahttps://www.novethic.fr/alternative écologique à l’avion, le transport en voilier connait une renaissance en france avec SAILCOOP, il est content, même s’il a quelques doutes sur la soutenabilité de traversées atlantiques touristiques : tout le monde n’a pas les moyens de passer 25 jours en mer pour aller de Brest à New-York et autant pour revenir, mais pour aller de Marseille à Ajaccio, pourquoi pas ? On prend le temps, un peu de soleil et un bon bol d’air.

Mais quand il trouve dans le sommaire de la même publication ce titre-ci https://www.novethic.fr/195 « bombes à carbone » sont en projet dans le monde, faisant voler en éclats nos objectifs climatiques, son sang ne fait qu’un tour. A quoi ça sert que je me décarcasse si dans le même temps des gros se vautrent dans leurs turpitudes ? Et en plus ils se foutent de ma gueule en employant les mêmes mots que moi pour me faire croire que eux aussi éteignent l’incendie alors qu’à côté de leur petite casserole d’eau, ils ont surtout gardé ouvert le robinet de pétrole pour mettre le feu à la pampa https://www.novethic.fr/le double jeu des entreprises pétrolières et gazières sur le climat Leur stratégie climat, c’est un peu comme le pâté d’alouette, à part égale d’éoliennes et de champs pétrolifères (une éolienne/un champs pétrolifère).

Et en plus les enjeux ne sont pas les mêmes. En effet, une alliance mondiale vient de calculer l’impact réel de l’exploitation pétrolière et gazière sur le climat et les chiffres avancés font peur https://www.novethic.fr/les émissions mondiales du secteur pétrole et gaz sont largement sous-estimées, selon la coalition climate trace.

Comparés, les chiffres du transport aérien paraissent bien bénins
https://www.ecologie.gouv.fr/Les émissions gazeuses liées au trafic aérien – Données 2020
https://www.ecoco2.com/L’impact réel du transport aérien sur le climat .
Certes, les diminuer serait une bonne chose mais si à côté les autres ne font rien, à quoi cela peut-il bien servir? C’est maintenant aux gros éléphants avec leurs trompes puissantes de prendre le relais et d’éteindre l’incendie car franchement ce matin le colibri, il en a plein les ailes !

Cet article, publié dans développement durable, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.