Mieux vaut en rire -rubrique décidément inépuisable- n°251 : « le fait du prince » ou « on ne prête qu’aux riches ».

Quoiqu’il arrive, Amazon s’en sort toujours. Quand les tensions sur les chaînes logistiques jettent un doute sur la croissance exponentielle du commerce en ligne, il y a heureusement « le nuage » qui prospère grâce à la numérisation du travail, notamment les télé-machins qu’il héberge. Cette façon de gagner à tous les coups souligne l’emprise croissante que des entreprises de cette taille ont sur nos vies, qui, telles de modernes hydres de Lerne, font repousser une tête dès qu’on en coupe une autre.

En tout cas, ces présences tentaculaires font au moins quelques heureux, les propriétaires de ces nouveaux Leviathans et parmi eux le plus fameux, Jeff Bezos.

Or justement, ce monsieur, pour qui l’argent n’est plus un problème si ce n’est de savoir qu’en faire, défraie la chronique https://www.lesechos.fr/Rotterdam pourrait démanteler un pont historique pour laisser passer le yacht de Jeff Bezos. Même au temps de sa plus grande splendeur, la reine d’Angleterre n’aurait envisager de toucher au London Bridge pour faire passer son yacht et pourtant elle s’en est permis de belles. C’est dire l’importance de ce fait du prince si c’en est un. Car en effet, ce n’est pour l’instant qu’une rumeur mais que celle-ci ait pu naître en dit long sur le pouvoir qu’on attribue à ces gens. Comme on dit, on ne prête qu’aux riches. On leur prête tellement que du coup, l’interrogation du maire de Rotterdam sur la prise en charge de la reconstruction par l’intéressé ne semble pas totalement incongrue et pourtant, cela devrait aller de soi.

Notez que si il remet tout en état au fur et à mesure, il n’est pas interdit de penser que certains pourraient rêver de voir ce monsieur s’enticher de spectacles sportifs et qu’il veuille à toute force amarrer son yacht quelque part entre le Champs de Mars et le Grand Palais pour suivre les épreuves des J.O. De 2024 à Paris. De Boulogne à l’Ile de la Cité, cela ferait un certain nombre de ponts dont quelques monuments historiques à démonter et remonter. Autant de rénovations au frais du prince.

Quoi ? Cela va gêner les Parisiens ? Ah oui ! C’est vrai ! On ne peut pas penser à tout.

Cet article, publié dans l'économie comme on la subit, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.