Enaurme !

Voilà une parfaite illustration des dérives gigantiformes de l’éolien en mer https://www.energiesdelamer.eu/SEAGREEN : un projet éolien en mer qui repousse les limites Certes, ce projet pèsera aussi lourd qu’un réacteur nucléaire ou trois centrales à cycle combiné gaz mais dans quelles conditions.

Les chiffres avancés dans cet article donne le tournis si ce n’est la nausée. chaque turbine installée développera autant de puissance que les premières fermes éoliennes terrestres à 5 ou 6 ventilateurs. J’ai déjà indiqué antérieurement le diamètre de brassage de chaque éolienne de cette génération. Mais si maintenant vous rajouter le nombre d’éoliennes prévues, 114, vous aurez une petite idée de la surface du champ de moulinage. Tout cela a beau être au Nord de l’Ecosse, autant dire au diable Vauvert, et à plus de 15 milles nautiques des côtes, cela risque quand même de se voir dans le paysage.

Mais le chiffre qui me fait le plus frémir, c’est le tonnage de béton nécessaire pour fixer ces pales au sol : 2.000 tonnes par fondation et si je compte bien cela fait 228.000 tonnes de béton qui seront coulées dans la mer.

Je ne suis pas sûr que si on met tous ces inconvénients bout à bout, le jeu en vaille encore la chandelle. Pour Total, la réponse est indéniablement « oui » et on peut être sûr que les dirigeants de cette entreprise ne s’arrêteront as en si bon chemin. Mais pour le reste, s’il faut faire la balance entre les tonnes de CO² évités et les tonnes de béton (qui nécessitent aussi de produire du CO²), n’est-ce pas devoir choisir entre la peste et le cholera comme aurait dit en son temps Georges Marchais ? Si après tout la seule option restante, face à ce dilemme, était la sobriété énergétique ? C’est pour le coup que Total la trouverait saumâtre : à quoi cela aurait-il servi qu’il rajoute Energie à son patronyme si c’est pour voir ce marché se ratatiner comme une peau de chagrin.

A vouloir être trop gourmand….

Cet article, publié dans développement durable, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.