Revenez Mr Ford !

Jamais je ne me serais imaginé pousser ce cri de détresse, appeler au secours un des archétypes du capitalisme industriel américain du début du siècle précédent !

Et pourtant, malgré ses méthodes un peu sauvages, il avait quand même eu cette réflexion de bon sens : « Il faut payer correctement nos salariés, sinon qui pourra acheter nos voitures ! » .

Or voici ce qui est en train d’arriver dans un marché pourtant en plein marasme https://www.lesechos.fr/Tesla, l’exception d’un marché du neuf réservé aux seniors. Compte tenu de l’âge moyen avancé des acheteurs, il est d’ailleurs surprenant que les modèles familiaux mastodontesques façon SUV aient encore autant de succès.

Il serait peut-être temps que les constructeurs reviennent à la raison et proposent des modèles moins sophistiqués, moins bourrés d’électroniques, moins lourdingues. Or ils n’en prennent pas le chemin.

Après tout, peut-être sont-ils devenus eux-mêmes des dinosaures incapables d’adaptation et que comme eux ils sont condamnés à la disparition.

Du coup, s’il n’y a plus de constructeurs de bagnoles, que ferons-nous pour pouvoir nous déplacer rapidement et de façon indépendante ? Question métaphysique, non ?

Cet article, publié dans l'économie comme on la subit, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.