Ils osent tout 2° épisode

Voici une annonce https://www.ouest-france.fr/Bretagne. La centrale à cycle combiné gaz de Landivisiau entrera en fonction en février 2022 qui aurait dû me remplir de tristesse car elle met un fin (provisoire?) à une lutte menée pendant près d’une décennie par des collectifs de citoyens pour empêcher un projet qu’ils considéraient inutile, dangereux pour la planète et la santé des riverains et dispendieux.

Mais non, finalement les déclarations de certains protagonistes de ce lamentable projet ont le don de dérider mes zygomatiques. J’espère qu’il en sera de même pour vous.

Commençons par les déclarations politiques. En général, c’est dans ce milieu-là qu’on peut collectionner les plus belles perles de c…rie. Le président du Conseil régional ne faillit pas à la tradition. A l’époque où son patron d’alors, l’actuel ministre des affaires extérieures de la France, avait réussi à imposer ce projet, il n’était qu’un débutant. Depuis il a pris du grade, à l’ancienneté en quelque sorte, et il vient par cette déclaration d’accéder à la consécration. En effet quel bel effet de déclarer comme il vient de le faire à la presse régionale « Moins elle fonctionnera, mieux cela sera ». Si on pousse jusqu’au bout la logique de sa déclaration, l’optimum serait atteint si cette centrale ne fonctionnait jamais. Alors pourquoi vouloir à tout prix la faire construire ? Nous serions en Absurdie s’il n’y avait cette restriction qu’apporte aussitôt le journaliste en précisant que ce serait la preuve que les économies d’énergie, cela marche. Et il n’est pas venu à l’esprit de ces brillants esprits qui siègent au Parlement Breton que tout cet argent public ainsi mal dépensé aurait été plus utile pour financer des mesures d’économie d’énergie dans des domaines où ils ont la main, comme les transports publics ou la rénovation thermique des bâtiments.

Il y a ensuite les déclarations des acteurs économiques et ici la presse ne reprend que les propos du patron de ce projet industriel. C’est bien de dire ceci « Les fumées de combustion seront invisibles et il n’y aura pas de particules fines rejetées » mais 500.000 tonnes de CO², c’est aussi invisible (gaz inodore, incolore et sans saveur) mais tout aussi dangereux que des particules fines. En langage correct, cela s’appelle répondre à côté de la question ; de façon plus triviale c’est dire une belle c…rie.

Et puis que signifie de déclarer ceci « si explosion il y avait, ce qui n’arrivera pas, elle serait contenue sur une partie du site uniquement ». En effet soit une explosion n’arrivera pas et dans ce cas, pourquoi en parler ? Soit cela peut arriver, et alors ce genre de déclaration ressemble fort aux propos du Professeur Pellerin à propos des nuages de Tchernobyl.

Finalement Audiard avait raison : ils osent tout, c’est même à cela qu’on les reconnaît.

Cet article, publié dans En rire, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.