« l’excellence » de l’économie française

Au milieu de cette ambiance « décliniste » qui entoure la pré-campagne présidentielle, une telle nouvelle serait plutôt réconfortante pour notre chauvinisme https://www.lesechos.fr/Cinq groupes français dans le top 10 mondial du luxe. Voilà au moins un secteur où nous ne nous connaissons pas de rivaux. Certes nous n’avons pas de GAFAM, mais nous avons quelques secteurs d’excellence. Il y a quelques jours, je vous parlais des paquebots géants qui transportent des millions de touristes vers les endroits les plus paradisiaques et si vous avez lu l’article auquel je me référais, vous aurez constaté que les trois derniers détenteurs du titre envié de plus grand paquebot avaient tous été fabriqués à Saint-Nazaire. Grande fierté, non ? Et bien non, car si vous vous souvenez de cet article, j’en parlais pour souligner les dégâts environnementaux que de tels monstres semaient dans leurs sillages.

Et bien pour le luxe est-ce pareil ?

Il convient d’abord de définir ce qu’on appelle le luxe. Si j’en crois mon Larousse illustré édition 1969 le luxe c’est la somptuosité excessive, le faste, l’abondance, la profusion. C’est un peu vieillot, daté « 30 glorieuses ». Maintenant si pour faire moderne je ne fie à notre nouvelle encyclopédie en ligne https://fr.wikipedia.org/wiki/Luxe Le luxe(du latinluxuria) est le mode de vieconsistant à pratiquer des dépenses somptuaires et superflues, dans le but de s’entourer d’un raffinement fastueux ou par pur goût de l’ostentation, par opposition aux facteurs ne relevant que de la stricte nécessité

Donc qui peut s’offrir le luxe ? Evidemment ceux qui ont les moyens d’avoir tout à profusion, notamment le superflu et qui le font par ostentation, c’est à dire les plus riches.

Or que nous dit-on des plus riches ?

Qu’ils sont de plus en plus nombreux https://www.businessinsider.fr/Le nombre de milliardaires dans le monde a augmenté de 13,4% en 2020, malgré la pandémie ce qui est naturellement une aubaine à la puissance deux pour nos industriels du luxe. Ce serait tant mieux pour l’économie nationale et les emplois qui vont avec, si ces produits étaient fabriqués en France, ce qui ne semble pas être le cas.

Mais on nous dit aussi que les plus riches sont des grands salisseurs https://www.liberation.fr/Surprise (non) Oui, les riches polluent plus que les pauvres ! et on a même pu mesurer la puissance de leur pouvoir pollueur https://www.novethic.fr/actualite/les 1 % les plus riches de la planète émettent deux fois plus de co2 que la moitié la plus pauvre de l’humanité. Certes, cela est dû en grande partie à cette bougeotte qui leur a valu le surnom de « jet set » (tiens les jets privés, encore un domaine d’excellence de notre industrie) mais il y a tout le reste, par exemple les excès de la mode et le gaspillage qui va avec(parce que je le veux bien!) et ça, la planète n’aime pas trop,

Du coup, pour peut qu’on se sente concerné par la question écologique on est peut-être moins fier d’être excellent dans ces domaines.

Heureusement qu’il existe d’autres domaines où nos entreprises excellent, la gestion des déchets, de l’eau, les énergies renouvelables, etc…, mais ce n’est pas mon propos ici.

Cet article, publié dans l'économie comme on la subit, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.