Mieux vaut en rire- rubrique décidément inépuisable- n° 239 : l’Etat sevré ou une version baroque de l’arroseur arrosé

En pleine crise pandémique, le gouvernement, par la voix de son omniprésent ministre de l’économie, avait supplié les grandes entreprises de mettre la pédale douce sur les versement de dividendes. En effet, cet argent, facilement gagné par les actionnaires, serait mal passé dans l’opinion publique alors que dans le même temps le même gouvernement venait d’ouvrir largement les vannes budgétaires au profit des entreprises, en difficulté ou non d’ailleurs puisque toutes ou presque en bénéficiaient.

Mais le ministre de l’économie oubliait aussi qu’il était ministre des finances et qu’à ce titre, il détenait pour le compte de l’Etat un joli portefeuille d’actions. Du coup, il est arrivé ceci https://www.lesechos.fr/L’Etat actionnaire n’a jamais touché aussi peu de dividendes depuis dix ans. Cela s’appelle l’arroseur arrosé ou plutôt en l’occurence l’arroseur (quoiqu’il en coûte) mal arrosé en retour.

Mais que le ministre se rassure, les actionnaires des grandes entreprises vont être les premiers à bénéficier de la reprise de l’activité et mon petit doigt me dit qu’en 2021 ou 2022, les dividendes n’auront jamais été aussi haut. Ouf ! L’arrosage pourra reprendre et voilà autant de milliards qui viendront combler un peu le trou budgétaire que ledit ministre a contribué à creuser pour financer à fonds perdus ces riches dans le besoin.

Cet article, publié dans En rire, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.