Le sol, aire du solaire ?

Une relation de web a mis ce petit message sur la Toile, message qui aurait été reçu par moult exploitants agricoles ou propriétaires terriens et que je retranscris en copie d’image.

Sur Internet, je n’ai pas trouvé trace de ce signataire Location Terre France mais en tapant « location-terres-photovoltaïque » sur mon moteur de recherche universellement préféré, voici ce que j’ai obtenu. :

Location de terrain pour ferme et champs photovoltaïque – Eco … https://www.ecosolutionenergie.com › location-terrain-… Le principe est simple, le centrale photovoltaïque au sol installé sur votre terrain de plus de 5 Hectare plat génère une production électrique qui est revendue …

Louersonterrain.fr https://www.louersonterrain.fr Louez vos terrains pour y installer une centrale photovoltaique. … Nous étudions l’éligibilité de votre projet de location de terrain et nous vous …

Le photovoltaïque agricole : rentabilité en 2021 | Terre Solaire https://terresolaire.com › … › Rentabilité 2 août 2021 — Son montant est fixé à 160 €/kWc pour une puissance inférieure à 36 kWc (ou 102 panneaux sur une surface d’environ 184m²) et de 80 €/kWc pour …

Location de terrain champ photovoltaique – Eco Solution … https://ecosolutionenergie.jimdo.com › location-terrain-… Le principe est simple, le champ photovoltaïque installé sur votre terrain de plus de 0,3 Hectare plat génère une production électrique qui est revendue à EDF …

Il y a donc manifestement une forte offre de services de ce côté et pour nombre d’exploitants agricoles en difficulté, cela peut apparaître comme un moyen encore plus facile que la méthanisation d’avoir un revenu de complément sans grand effort. Il est évident que si un nombre conséquent d’exploitants agricoles ou de propriétaires terriens cèdent à ces sirènes, cela peut devenir problématique dans certaines régions .

C’est sûrement pour cela que deux sénateurs ont fait cette proposition de loi https://www.euractiv.fr/Agriculture et énergies renouvelables : vers une filière des « énergiculteurs » ?. Comme le rappelle fort justement l’auteure de cet article, l’agriculture est déjà fortement présente dans le secteur des énergies renouvelables soit parce qu’elle a dédié une partie de ces productions à cet effet -c’est le cas des agrocarburants produits à partir de betteraves ou de maïs qu’on appela abusivement biocarburants à leur début pour les rendre plus acceptables-, soit parce qu’elle valorise ses sous-produits avec toutes les dérives que j’ai déjà décrites précédemment dans le cadre de la méthanisation. Du coup, je crois modérément aux vertus cumulées de l’agrivoltaïsme, ou agrovoltaïsme, dans la mesure où le système agro-industriel a déjà montré sa capacité impressionnante à transformer un mécanisme apparemment vertueux en gigantesque cochonnerie.

Mais j’y crois quand même modérément car, bien encadré, cela peut être une bonne solution pour les terres difficilement exploitables. Affaire à suivre donc car dans la situation actuelle, aucune piste ne peut être abandonnée si on ne veut pas se retrouver avec l’absence d’alternative que serait les « mini » centrales nucléaires. Tiens voilà un sujet dont je pourrais parler demain.

Cet article, publié dans l'économie comme on la subit, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.