Est-ce que la low-tech c’est de l’innovation ?

Les progressistes macrophiles et macro-compatibles sont TOUS d’accord pour dire que la High Tech, c’est de l’innovation, que c’est même la quintessence de l’Innovation avec un grand « I ». Mais pourquoi donc ? Parce que c’est nouveau ? Parce que c’est inventif ? Parce que cela rend meilleur le monde où nous vivons ? Ils ont la faiblesse de le croire. Mais tous les jours nous apportent de cruels démentis car je le répète, ce n’est pas la technologie qui est bonne ou mauvaise mais la façon dont on l’utilise.

Du coup, je me suis demandé si l’antithèse de la High-Tech, c’était aussi l’antithèse de l’innovation. Et pour comprendre de quoi il s’agissait heureusement que je me suis souvenu qu’un jeune homme de bonne famille et d’excellente moralité avait entrepris un tour du monde à sa façon pour explorer ce continent inconnu des Excellences qui nous gouvernent, la Low-Tech. L’article publié par l’excellent (parfois) journal Reporterre nous en dit un peu plus https://reporterre.net/L’avenir du low-tech entravé par le dogme de la croissance . Ainsi la Low Tech, c’est des produits nouveaux issus le plus souvent de la récupération et du détournement de destination d’objets courants , c’est très très inventif et surtout ça pourrait améliorer le quotidien de millions de personnes avec cet avantage supplémentaire, de ne pas pourrir l’environnement de tous les autres. Alors est-ce aussi de l’innovation ? Eh bien, non ! Et vous savez pourquoi ? Parce que ça ne génère pas beaucoup de PIB et donc ça ne contribue pas à la « Croissance ». Est-ce à dire que Innovation= Croissance ? Voilà une piste qu’il convient de creuser pour comprendre deux choses : qu’est-ce que l’innovation et à quoi ça sert ? Qu’est-ce que la croissance et à quoi ça sert ? Petit à petit on commence à cerner le sujet.

Je vous donne quand même un indice. Pour moi, la Low tech, c’est de l’innovation, non pas tant parce que c’est nouveau, inventif que ça rend meilleur le quotidien des gens mais aussi parce que facile d’accès, cela contribue à les rendre autonome. C’est pourquoi, incidemment, l’exemple repris dans l’article de Reporterre, concernant l’apport supposé d’une chaine de magasins d’équipements sportifs et de loisirs au développement de la Low Tech est tout sauf innovant. C’est juste une façon de produire à bas coût pour ce qu’on appelle le « Bas de la Pyramide ».

Cet article, publié dans développement durable, l'économie comme on la voudrait, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.