Mieux vaut en rire- rubrique décidément inépuisable- n° 237 : les compteurs agacent.

Heureusement qu’il y a les statistiques officielles du ministère de l’Intérieur, sinon qu’est-ce que les finsde semaine seraient ennuyeuses.

Dans les années précédentes, chaque journée de manifestation pouvait être l’occasion d’une floriason de chiffres parfois fantaisistes, parfois très très fantaisistes. A la décharge du ministère de l’intérieur, il n’était pas le seul à l’origine de ces chiffres bidonnés.

Sachant que les renseigenments généraux allaient minorer le nombre de manifestants, les organisateurs avaient tendénce à gonfler systématiquement le nombre des marcheurs sous leur bannière. En faisant la moyenne, on pouvait penser approcher de la réalité.

Même les gilets jaunes n’ont pas échappé à cette manie. Les médias ont bien essayé alors de mettre en place des compteurs neutres à ces occasions mais ce ne fut pas concluant.

Le cycle manifestatoire semble échapper à cette règle, puisque un seul chiffre est fourni, émanant je pense des préfectures. Comme personne ne les conteste, considérons-les comme bon. Encore faudrait-il que ces chiffres soient crédibles. Le 14 août ont a atteint un sommet de l’absurde. Le chiffre officiel fourni est très précis et le plus surprenant est que des médias ont repris tel quel ce chiffrehttps://www.ouest-france.fr/Manifestations contre le passe sanitaire. 214 845 personnes dans les rues ce samedi 14 août. Une telle précision n’est pas possible. En effet, pour quiconque s’est essayé au comptage des foules, au mieux on arrive à une approximation à 10% près, ce qui donnerait en l’occurrence « il y avait 214 845 personnes plus ou moins 10% » soit entre 193 360 et 236 330. Absurde, non ?

Mais on ne peut pas demander à un journaliste d’être aussi statisticien. Un « environ 215.000 » aurait suffi à nous informer globalement.

Mais surtout , dans le cas d’espèce, lorsqu’il y a plussieurs défilés qui se déroulent dans la même ville ne peut-on imaginer que certains puissent être allé d’un défilé à l’autre ? A l’inverse, compte tenu qu’il y a des anti-passe qui ne supportent pas les mots d’ordre violents des antivaccination complotistes, n’ont-ils pas été oublié parce qu’ils manifestaient un peu en retrait, et réciproquement ?

Sans compter les provaccins, mais antipass qui circulaient dans les rangs des antivax vociférant pour essayer de les convaincre d’atténuer leur virulence. Ceux remontant le défilé puis le redescendant au fur et à mesure de leurs plaidoyers, n’ont-ils pas été compté deux fois.

Je n’oublie pas non plus le facteur humain l’état d’esprit des compteurs. Quand vous avez plus de 200 défilés à travers toutes la Franceça en fait des possibilités de compteurs optimistes te de compteurs pessimistes

Avec tous ces impondérables, le comptage devient aléatoire. Alors que ce soit 214 845 ou 214 937, ça n’a vraiment aucune espèce d’importance.

Mais ce besoin d’être précis pour donner l’impression d’être bien informé est risible. Alors, rions-en avant d’avoir à nous désoler sur les causes de ces manifestations.

Cet article, publié dans En rire, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.