Sur les chemins de la transition, on rencontre plus de chameaux que de licornes

Ils n’ont plus que ce mot-là à la bouche. « Ils » se sont les journalistes économiques et « le mot » c’est licorne. C’est à croire que ces gens, supposés être hyperrationnels puisqu’ils ne parlent que de choses hyper-rationnelles comme la finance, les parts de marché le retour sur investissement, sont, pour la plupart, restés au stade infantile des contes de fée et des animaux merveilleux tels qu’on en rencontre chez Merlin et dans « chateaux et sortilèges ».

Mais de quoi nous parlent-ils donc ? Ils nous parlent en fait d’entreprises, dont certaines sont à peine sorties des limbes mais qui grâce aux talents de communication de leurs dirigeants ont été capables d’obtenir que les marchés financiers, leur prêtent, ou leur donnent, suffisamment d’argent pour que la valeur, au cours spéculatif , de leurs actions dépasse le milliard de dollars.

Présenté comme ça, le concept de licorne fait tout de suite beaucoup moins rêver, d’autant que dans la vraie vie économique, celle où on produit des biens et des services utiles qui s’achètent justement parce qu’ils servent à quelque chose, lesdites entreprises ont souvent encore tout à prouver. C’est en effet toujours un sujet de surprise pour moi d’apprendre qu’une entreprise peut « valoir » en capital plus 10 fois son chiffre d’affaires. Il est certain qu’il y a là-dedans des gens qui vont se faire avoir. Cela me rappelle assez fortement la bulle spéculative qui avait accompagnée l’arrivée des premières entreprises Internet au tournat du siècle.

Plutôt que louer les qualités de bonimenteurs financiers des start-uppers, peut-être vaudrait-il mieux encenser les entreprises innovantes qui, sans faire de bruit et avec leurs moyens propres, développent des innovations utiles mais aussi vertueuses du point de vue du développement durable. C’est le sens de cet article https://objectifaquitaine.latribune.fr/Oubliez les licornes, regardez les chameaux, ces entreprises expertes de la croissance organique !

Et comme un fait exprès, la même journée, l’actualité économique nous apportait deux exemples pour illustrer ce constat.

Dans un premier temps, la presse a salué l’avénement d’une nouvelle bébête mythique https://www.ouest-france.fr/La start-up Younited pourrait devenir une nouvelle licorne française

Une société spécialisée dans le crédit à la consommation, c’est bon pour la croissance, ça. S’il y en avait plus, il n’y aurait plus de problème de relance, les Français même ceux dont le bas de laine (plutôt une socquette dans leur cas) aura fondu pendant la crise, pourront de nouveau accéder aux joies du gaspillage marketé.

Dans le même temps, plus discètement, la même presse vantait les mérite d’une autre innovation technologique, une de ces applications qui fleurissent sur nos smartphones https://www.ouest-france.fr/L’application de lutte contre le gaspillage « 0gaspi » se déploie dans l’Ouest

Une application qui vous aide à consommer moins ! Mais dis donc, coco, c’est pas bon pour la croissance, ça ! Et c’est pas avec de telles innovations que la relance va être assurée.

Bon à ce stade je rappelle ce qui est le chapeau de ce minifeuilleton consacré aux chemins de la transition

Dans le premier épisode de ce mini-feuilleton de l’été , deux personnages, un philosophe et un économiste, définissaient les 5 voies qu’il convenait de prendre pour assurer une évolution aussi harmonieuse que possible vers un monde qui n’aurait plus peur de la catastrophe écologique annoncée.1 – Vers une réconciliation avec la nature2 – Vers une civilisation techno-responsable3 – Vers une culture de l’optimum4 – Vers un nouveau consensus démocratique5 – Vers une liberté positive

Maintenant, à vous de voir laquelle des deux correspond le mieux aux voies de la transition écologique.

Cet article, publié dans développement durable, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.