TINA peut aller se rhabiller

En général, lorsqu’il s’agit de ne rien faire ou à l’inverse de faire quelque chose qui va déplaire à la majorité, tous les dirigeants du monde utilisent la même ficelle et le même argument : « Nous ne pouvons pas faire autrement. » ce que les Anglo-Saxons ont traduit, dans la bouche de Margaret Thatcher, par le péremptoire : « There Is No Alternative. » rapidement devenu un acronyme fameux car facile à retenir, TINA.

Manifestement le Conseil d’Etat a considéré qu’en matière de défense de l’environnement par les gouvernements successifs, TINA pouvait aller se rhabiller https://www.euractiv.fr/Le Conseil d’État donne neuf mois au gouvernement pour améliorer sa politique climatique

En effet, la presse regorge d’informations qui démontrent qu’au fur et à mesure que la recherche progresse, de nouvelles solutions apparaissent, dont certaines très prometteuses. Rien qu’en matière de production d’énergie, je vous ai déjà parlé de la filière hydrogène avec ses mérites et ses limites, des éoliennes en mer avec leurs mérites et leurs limites, des hydroliennes en mer ou dans les cours d’eau avec leurs mérites et leurs limites.
L’autorité administrative qui pilote le marché de l’électricité en France vient de donner son avis sur le conditions d’un bon développement des énergie renouvelables en France La CRE publie son avis sur les appels d’offres ENR
On voit apparaître de nouveaux concepts dont on rêve qu’ils apporteront des réponses pertinentes . Par exemple, ces drôles de bateaux https://www.energiesdelamer.euFARWIND, le concept de voiliers-hydroliennes autonomes devient une réalité

La liste va encore s’allonger je pense, ce qui incidemment me fait dire qu’il n’y a pas d’un côté la science et le progrès et de l’autre l’écologie et le retour à la chandelle mais qu’il y d’un côté la science responsable et l’écologie et de l’autre côté des apprentis sorciers qui manipulent des concepts parfois dépassés.

Par conséquent il n’est pas question pour ceux qui nous dirigent de ne rien faire, ou pas assez, faute de solutions, mais bien de choisir entre des solutions de progrès réels et d’autres qui petit à petit nous mènent dans une impasse.

Parmi celles-ci, il y a le nucléaire. A cet égard, je ne peux m’empêcher de relayer cette information https://www.euractiv.fr/Nucléaire : des prélèvements sédimentaires effectués autour du site de Brennilis
Si j’en parle, ce n’est pas tant parce que cela se passe à moins de 30 kilomètres de chez moi, mais bien parce que cela concerne la première usine électrique nucléaire construite en France qui fut arrêtée en 1987, moins de 20 ans après son démarrage. Elle est à l’arrêt depuis donc près de 45 ans et EDF n’a toujours pas réussi à la démanteler. On en est encore à déceler d’éventuels effluents radioactifs dans les cours d’eau environnant, potentiellement contaminés par les travaux de déconstruction. Au moment de décider d’un éventuel lancement d’un programme de construction de 6 EPR, cela mérite d’être pris en considération.

Il y a donc bien des choix politiques à faire et les membres du Conseil d’Etat lisent la presse comme moi. On les a connu moins enthousiastes sur les questions environnementales mais là, franchement, leur décision est sans ambiguïté : l’Etat français doit faire des choix et rapidement.

Du coup, TINA va pouvoir partir en vacances, voire même prendre une retraite anticipée.

Tiens! les retraites! voilà encore un sujet où des choix devront être faits urgemment. ….sans TINA.

Cet article, publié dans démocratie, je dis ton nom, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.