La fable express du dimanche n°16

Depuis que la cuisine est devenue un art médiatique, les cuisiniers sont des stars que l’on s’arrache pour tout et n’importe quoi et surtout pour faire de la communication, la religion des temps moderne.

Hors de question de promouvoir par exemple un aliment labelisé (AOC, AOP, IGP, ETC…) sans qu’aussitôt un ou plusieurs grands chefs ne se fendent d’une ou plusieurs recettes vantant ledit produit.

Mais comme ces chefs sont devenus des stars, ils ont cultivé un ego de star et parfois, la gestion de leur production commune est un peu aléatoire.
Ainsi, oyez la navrante histoire que je vais derechef vous narrer, qui arriva d’aventure à une pauvre liliacée potagère que la vanité des hommes avait labelisée . Aussitôt la précieuse étiquette obtenue, les obtenteurs de ce bulbe odorant et savoureux se mirent en quête de maîtres-queue. Il en vint deux autant attirés par le goût du lucre que par le défi de sublimer ainsi un produit somme toute banal.

Il fallut bien choisir la recette qui servirait d’oriflamme de propagande à cette racine AOC. Et là la querelle éclata entre nos deux marmitons quant aux vertus du légume :

« L’oignon fait la farce ! » clamait l’un

« L’oignon fait la sauce ! » protestait l’autre.

Et la campagne tomba à l’eau car la désunion fait la faiblesse. Comme l’aurait un fabuliste, un vrai celui-là, «  cette leçon vaut bien une soupe, sans doute ! »

Cet article a été publié dans En rire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.