Mieux vaut en rire -rubrique décidément inépuisable- n° 227 : Mets de l’huile !

« Le kérosène, c’est sale et ça pollue ! Pouah ! » Cette phrase prononcée avec une moue de dégoût signerait, parait-il l’arrêt de mort du transport aérien.

MAIS

Comme le transport aérien est indispensable pour permettre :
-à des patrons de multinationales de faire le tour de leurs filiales dans la semaine
-à la jet set d’aller d’une folle soirée à Ibiza à une Mââââgnifique première au MET dans la même journée
-à la famille Ducorde-Dalinge de partir en vacances au soleil tous les six mois
-à des centaines de milliers de travailleurs expatriés de rentrer une fois par an chez eux
il a bien fallu trouver une solution.

Et bien la voici https://www.lapresse.ca/Paris-Montréal avec de la vieille huile de friture Vous n’êtes pa surpris d’apprendre que c’est un des grands groupes pétroliers qui a réussi cette performance.

Paris-Montréal à l’huile de friture, c’est faire la promotion de cet Everest de la gastronomie québécoise, la poutine.
On aurait tout aussi bien pu faire un Bruxelles-Paris. Après tout la French fry, c’est une invention belge !
Ou alors n’importe quel vol au départ de Londres. Après tout le « fish and chips » est à la gastronomie anglaise ce que la poutine est à la gastronomie québécoise.
Etc..

Comme vous le voyez, ce ne sont pas les exemples qui manquent pour illustrer la diversité des résidus culinaires des cuisines du monde susceptibles d’être ainsi recyclés. Toutes les cuisines ou presque baignent dans l’huile.

ET POURTANT

De l’aveu d’un expert « Les volumes sont juste non disponibles aujourd’hui » Adieu donc pour le moment les « rêves » de voyages aériens dans les remugles dignes d’un fast-food mal entretenu. Il faudra se faire une raison ; les bacs à huile des restaurants, même si ceux-ci rouvrent tous et fonctionnent à plein tube ne suffiront pas pour éteindre notre soif de carburants à usage aérien

SAUF SI

-nous acceptons de changer radicalement de régime alimentaire mais ce serait tomber de Charybde en Scylla. Un mieux pour la planète, un pire pour nos diabètes
-les compagnies aériennes décident de mettre systématiquement dans tous les plateaux repas des frites et encore des frites. Une forme d’économie circulaire, si vous préférez.

Cet article, publié dans COUPD'GUEULE, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Mieux vaut en rire -rubrique décidément inépuisable- n° 227 : Mets de l’huile !

  1. Ping : Mieux vaut en rire-rubrique décidément inépuisable- n° 231 : la fin de la honte | Dominiqueguizien's Blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.