Bonaparte à Brienne.

Parmi les clichés historiques qui ont scandé l’ apprentissage de notre passé national par des générations de jeunes Françaises et Français, il y dans l’ordre Vercingétorix jetant fièrement ses armes aux pieds de César, Clovis se faisant baptiser par Rémi, Charlemagne visitant une école, Louis IX rendant la justice sous un chêne, Jeanne d’Arc sur son bûcher à Rouen, le chevalier Bayard défendant seul le pont du Garigliano et puis le jeune Bonaparte dirigeant la manœuvre dans une bataille de boules de neige dans l’école militaire pour cadets impécunieux de Brienne dans l’Aube.

Cela fait partie de l’hagiographie républicaine.

Et c’est un peu à cela que me fait penser cet article https://www.acteurspublics.fr/ENA, grands corps… Il y a quinze ans, Emmanuel Macron et sa promo se rebellaient déjà

Déjà, dans son jeune temps, c’était un cœur rebelle et c’est en arrivant dans la quarantaine (comme Napoléon) qu’il concrétise sa révolte adolescente (quoique à la sortie de l’ENA, il avait déjà dû oublié ce que fut son adolescence).

Parfois, le journaliste devrait se méfier du sujet qu’il traite; non seulement, il peut prêter le flanc, comme ici, à un commentaire ironique, mais aussi, bien que comparaison ne soit pas toujours raison, conduire à des conclusions qui pourraient être fâcheuses, surtout en ces temps où certains s’apprêtent à fêter le bicentenaire de la mort peu glorieuse de l’empereur corse.

Cet article, publié dans COUPD'GUEULE, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.