On sonne le tocsin !

Je vous avais promis pour aujourd’hui un billet sur les grandes manœuvres dans les médias, mais comme toujours l’actualité prime.

En effet, il y a depuis hier de grandes manœuvres dans les transports et ça fait du chahut et ça réveille certains débats rituels dans notre République.

Comme chacun, ou presque, le sait, à partir du Jeudi soir avant Pâques, toutes les cloches de France entament leur migration annuelle vers Rome. Or cette année, c’était un fait acquis, les cloches de St Sulpice, de St Séverin, de Notre-Dame même étaient empêchées de voyage pour cause de « mesures de ralentissement territorialisées » car la République Française est un Etat laïc et donc le motif religieux n’est pas considéré comme dérogatoire. Les cloches d’Ile de France mais aussi celle des beffrois et campaniles de Picardie, d’Artois, du Hainaut et des Flandres étaient donc confinées.

Et puis voilà extension de ces mesures à l’ensemble du territoire et du coup ce sont toutes les cloches de France qui se trouvent empêchées de partir, malgré la dérogation accordée par l’Etat italien aux règles de la quarantaine.

Aussi la conférence des dignitaires religieux de France a publi un communiqué demandant une décision de clémence et autorisant exceptionnellement ce voyage aller-retour en s’appuyant sur l’argument suivant : « puisque les nantis parisiens pourront aller s’exiler en province dans leur résidence secondaire pour des vacances d’un mois, pourquoi interdire à nos valeureuses cloches qui depuis des siècles sont en première ligne face à tous les dangers, de faire un si court déplacement, d’autant plus que vivant quasi-recluses depuis que les églises sont désertées, elles font preuve, à leur corps défendant, d’un grand civisme. » Le président attend parait-il, l’avis du conseil supérieur des cultes avant de prendre sa décision.

Cela dit, une autre polémique est en train d’enfler. En effet, toutes les cloches de France ne sont pas confinées. En effet, en vertu du concordat, les cloches d’Alsace et de Moselle peuvent se déplacer. C’est en effet, une conséquence du maintien du statut concordataire que les autorités ne peuvent pas s’opposer à un déplacement dès lors qu’il a un motif religieux. Aussitôt, l’Union Française des Amicales Laïques et Républicaines a publié un cinglant communiqué, rappelant les précédents glorieux des cloches de la Commune de Paris et exigeant l’égalité de traitement sur l’ensemble du territoire de la République et le texte se termine par cette phrase définitive : « Si la loi crée cette inégalité, il faut changer la loi. »

Les cloches resteront donc et déjà une dépêche d’agence m’indique qu’un collectif des confinés en province menace d’intervenir sur les parvis des églises pour obtenir que ces cloches se taisent, ce bruit est tellement néfaste au repos des citadins épuisés. Il risque d’ailleurs d’être rejoint par une mystérieuse « congrégation évangélique de l’angélus de 11 heures » qui va également manifester sur les parvis, dans le Trégor breton dans un premier temps, puis dans le Léon voisin afin de réclamer le départ des cloches dès jeudi soir.

Curieuse période qui voit, pour des raisons différentes, se constituer une coalition surprenante de laïcards, de bo-bo irreligieux, et d’intégristes illuminés afin de faire partir des cloches pour trois jours.

Devrais-je leur dire que cette histoire de cloches vagabondes est purement allégoriques. C’est pas demain la veille qu’on verra des tonnes de bronze voler.

Et dire que tout cela se passe le premier jour du si joli mois d’avril.

Cet article a été publié dans COUPD'GUEULE. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.