Les lendemains qui déchantent de la start-up nation

Quand il a lancé ce slogan « France start-up nation », beaucoup n’ont pas compris ce que Jupiter voulait dire. Puis on s’y est fait progressivement : ça voulait dire « France, pays de l’innovation, de l’entrepreneuriat à tout-va et si possible dans les secteurs d’innovation ». Bon, il fallait s’y faire ; il avait rêvé que le Val de Loire ressemble à la Silicon Valley, que la Côte d’Azur vive au rythme californien et que les rivages de l’Atlantique soit aussi décalés que la Côte Pacifique du côté de Seattle.

Nous n’y étions pas tous préparés mais ceux qui étaient déjà dans le bon wagon en pouffaient de jouissance. Et à croire les comparaisons internationales, ils avaient surement raison https://www.lesechos.fr/Brevets : la France sur le podium européen de la nouvelle révolution industrielle Mazette! Il y a de quoi se percher sur ses ergots et cocoricoter comme nous sommes si prompts à le faire. Mais après tout, pour la seconde économie de l’Union Européenne et la deuxième ou troisième Nation européenne si on y inclut le Royaume-(encore) Uni, c’est son rang normal. C’est l’inverse qui aurait été décevant. Pour autant, il ne faut pas bouder son plaisir n’est-ce pas, dans ces temps moroses.

Eh bien, si ! Boudons car n’est-ce pas là le bel arbre qui cache la chêtive forêt? En effet, quasiment au même moment paraissait une autre comparaison internationale, beaucoup moins glorieuse, celle-là https://www.sudouest.fr/Sciences et maths : le niveau des élèves français est l’un des pires d’Europe et de l’OCDE Ah ! Sacrebleu ! La male peste soit de ces gazettes porteuses de si vilaines nouvelles. Quelle chute du piédestal ! La Roche Tarpéienne de la cancritude était donc si proche du Capitole de l’Innovation ! Comme dirait l’autre, ceci remet quand même l’église au centre du village. La fameuse start-up nation n’est le produit que d’une petite élite qui maintient dans son microcosme confortable l’illusion que la France est encore une grande Nation tandis qu’au bas de l’échelle, loin de ces « premiers de cordée », une fraction croissante des jeunes générations devient au sens littéral du terme, ignare. Entre les deux, le « ventre mou » survit vaille que vaille s’agrippant du bout des ongles au marchepied de l’ascenseur social, qui de toute façon est en panne, tout en serrant les fesses pour ne pas tomber dans la trappe à exclusion.

Voilà en quelques images, ce que nous disent ces deux informations. Elles nous disent également que si la machine à enseigner ne se remet pas à marcher dans le bon sens, la start-up risque de tomber en panne.

Cet article, publié dans pacte républicain, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.