Le retour de l’Etat stratège

Il y a près d’un an, le 17 Juin 2020, France Stratégie, lointaine héritière du glorieux Commissariat Général au Plan avait publié sur son site cette tribune, qui était en quelque sorte un plaidoyer pro domo https://www.strategie.gouv.fr/La planification : idée d’hier ou piste pour demain ? Pour celles et ceux qui s’intéressent un tant soit peu à l’histoire de nos institutions, cet article présente l’immense mérite de remettre en perspective ce que fut cette expérience inédite dans l’histoire administrative de la France. Il en montre également les limites et milite pour qu’on en conserve quelque part, les éléments de méthode qui se sont révélés efficaces.

Manifestement, ce billet a été lu en hauts lieux puisque quelque mois plus tard, à défaut de faire renaître le Commissariat Général au Plan, la Présidence de la République a créé la fonction de Haut-Commissaire au Plan par décret n° 2020-1101 du 1er septembre 2020.
On notera que le rôle de ce HCP est défini très succinctement dans le texte et cela laisse donc toute latitude à son titulaire pour en faire soit une sinécure de fin de carrière, soit une ardente obligation.

On en sut un peu plus sur ses intentions lors de la présentation de sa méthode devant le Conseil Economique et social le 22 septembre 2020 https://www.gouvernement.fr/sites/default/files/contenu/piece-jointe/2020/10/2020.09.22_discours_au_cese_version_prononcee.pdf discours dont je retiens principalement une phrase : « il est plus efficace de convaincre que d’imposer. » qui résume assez bien la démarche très politique de ce HCP.

Depuis, il lui faut prendre ses marques et il n’a produit que peu de notes de problématiques. Toutefois, il semble s’instaurer entre lui et le CESE un semblant de méthode de travail https://www.lecese.fr/content/le-cese-et-le-haut-commissariat-au-plan-debutent-leur-collaboration-de-travail Mais le sujet abordé, « le COVID 19 durera-t-il ? » , n’augure pas forcément bien de la vision à long terme qu’il pourra donner à ses travaux.

Car en fait, il s’agit bien de cela, à travers ce HCP, mobiliser toutes les énergies, sur une base de préférence consensuelle, en vue d’objectifs à atteindre dans 5, 10 ou 15 ans, en définissant au passage, les moyens à mettre en œuvre et les étapes à franchir. Comme on le voit, le HCP a encore des marges de progrès.

Notons cependant que le Président de la République n’est pas le seul à vouloir afficher une volonté de retravailler les perspectives à moyen et long terme de la Nation, des partis politiques aussi s’en mêlent. Il en est même un qui en a fait la colonne vertébrale de sa propagande : file:///C:/Users/carrefour/Downloads/Livret-planif_vdef-1.pdf Là aussi, il est question de vision à moyen et long terme, là aussi il est question de débats citoyens et de décisions consensuelles, là aussi il est question d’incitations mais aussi de coercition . Cela serait bel et beau si derrière tout cela, il y avait de leur part, une démonstration de la capacité à organiser et à accepter un débat citoyen contradictoire et ses conclusions quelles qu’elles soient.

Mais il y a quand même l’idée, commune manifestement, que l’Etat ne peut plus rester un spectateur, vigilant certes mais spectateur tout de même, des évolutions économiques et sociales qu’imposent essentiellement des pouvoirs économiques sur lesquels Il n’a plus prise. Dès lors, faut-il dès lors recréer le Commissariat Général au Plan avec ses dizaines de commissions, ces centaines de dirigeants économiques, politiques et syndicaux mobilisés pour produire les grandes orientations de demain?

Peut-être mais aussi peut-être pas car la France dépérit déjà d’un surcroît d’organismes de toutes sortes qui souvent font doublons et qui rarement s’écoutent les uns les autres. Je ne prendrai que deux exemples, d’organismes déjà cités, le CESE et France Stratégie. Je vous mets ici le lien vers les pages de leurs publications :
Les travaux publiés par le CESE https://www.lecese.fr/travaux-du-cese/travaux-publies?page=0
34 rapports en 1 an qui mis bout à bout et synthétisés offrent déjà un beau panel de propositions pour lesquelles il y a eu consensus au sein du CESE
Les publications de France Stratégie https://www.strategie.gouv.fr/publications
50 rapports,notes d’analyse ou documents de travail publiés ces 12 derniers mois

Si vous rajouter à cela les rapports que produisent les parlementaires des deux assemblées, les nombreux travaux que produisent la dizaine de think tanks sérieux existant en France, il y a là surabondance de matière grise pour décrire les futurs possibles de la France, de son économie, de sa structure sociale, de sa capacité à préserver à long terme ses ressources naturelles, de sa capacité à rester autonome, vivace et solidaire pour reprendre les termes du HCP

Si Commissariat Général il doit y avoir, ce sera surtout pour produire à partir de là quelques scénarios et d’organiser autour le débat public. La Convention Citoyenne pour le Climat a montré que correctement organisées et documentées, de telles assemblées pouvaient produire des programmes d’action cohérents.

Voilà pour un HCP qui y croirait une ardente obligation. Le reste ne sera que parole verbale et idées de papier.

Cet article, publié dans administration publique, développement durable, pacte républicain, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.