Fable express du dimanche n°4

Les courses transatlantiques à la voile sont volontiers baptisées pour faire la publicité de leur promoteur. Ainsi le tour du monde en solitaire s’appelle le « Vendée Globe » parce que le Vicomte de Villiers, surnommé « l’agité du bocage » l’avait voulu. La « route du Rhum » s’appelle ainsi pour rappeler qu’elle arrive aux Antilles et ce n’est pas pour rien que Le Havre-Carthagène s’appelle la « Transat Jacques Vabre » au lieu de « route du café ». On me dit qu’un fabricant de plats cuisinés aurait eu l’idée d’organiser une course qui contournerait le Cap Horn pour aller du port de pêche de Valparaiso à un autre port de pêche du Sud-Finistère et il voudrait l’appeler « Chili-Concarneau ».

Cet article, publié dans COUPD'GUEULE, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.