Retraites : la clause du petit-fils

Je profite du fait que le débat sur l’avenir de nos régimes de retraite est pour l’instant éteint pour rappeller quelques petites données historiques . J’espère que ceci amenera les cerveaux qui fonctionnent au sein du Comité d’Orientation des Retraites à raisonner autrement qu’en perspectives financières à 15 ou 20 ans. J’espère aussi que cela ouvrira les chakras de ceux qui arrivent sur le marché du travail quant aux plans sur la comète ou au contraire aux crises de désespoir qu’on ne manque pas d’avoir à cet âge. 40 ans ou 45 ans dans l’Histoire d’une Nation, ce n’est rien, dans la vie d’un homme, c’est long et beaucoup de choses peuvent advenir. Les quelques chiffres qui suivent en attestent.

Quand j’ai commencé à travailler en 1972, le contrat social que j’avais, c’était 40 heures par semaines 48 semaines par an et retraite à 65 ans c’est à dire dans mon cas 44 ans de travail ce qui m’offrait la perspective allechante de devoir travailler 80608 heures avant de pouvoir toucher une pension. Et le taux de chômage était à environ 2,5% et l’espérance de vie était de 72 ans environ

En 1981 les socialistes ont changé le contrat social puisque la semaine de travail a été ramené à 39 , j’ai gagné une semaine de congé en plus et je pouvais partir à la retraite à 60 ans. Donc ceux qui commençait leur vie active en 1981 (en gros ceux qui sont nés aux alentours de 1960) voyaient la perspective sérieusement s’éclaircir puisque pour bénéficier d’une retraie bien méritée, il ne devraient plus travailler que 69800 heures. Et le taux de chômage était à environ 7,5% et l’espérance de vie de 74 ans environ

En 1999, les socialistes ont encore changé le contrat social en instaurant les 35 heures. Du coup, ceux qui commençaient leur vie active à ce moment-là , c’est à dire ceux qui étaient nés environ en 1978 avaient la perspective riante de ne devoir travailler que 62650 heures et le taux de chômage était de 10,5% environ et l’espérance de vie de 77 ans environ

Actuellement, après la succession de réformes du régime des retraite, le tarif est d’avoir cotisé au moins 173 trimestres ce qui offre une perspective un peu plus affligeante de 67800 heures de travail à ceux qui arrive sur le marché du travail et le taux de chômage est à 9,7% et l’espérance de vie de 82,5 ans.

Mais quand j’ai commencé à travailler, pouvais-je imaginer que 47 ans plus tard, alors que nous sommes 5 fois plus de retraités qu’à l’époque, alors qu’il y a 4 fois plus de chômeurs, il faudrait près de 15% de temps de travail en moins ?

Bilan
j’ai travaillé officiellement 40 heures par semaine et 48 semaines par an pendant 9 ans soit 16488 H
J’ai travaillé officiellement 39 heures par semaine et 47 semaines par an pendant 18 ans soit 31410 H
j’ai travaillé officiellement 35 heures par semaine et 47 semaines par an pendant 14 ans soit 21942 H
soit un total de 69840 HEURES
Chiffre théorique puisque j’ai connu 3 périodes de chômage d’environ 18 mois en tout

Il n’empêche que ma retraite, je ne l’ai pas volée même si je me sens volé d’avoir cotisé à trois régimes différents dont aucun ne me garantit un taux plein.

Cet article, publié dans pacte républicain, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.