La saga des GAFA : ils osent tout, le cas Google

A travers quelques articles de presse, il s’agit ici d’essayer de décortiquer comment LES entreprises du Net ont réussi à tuer les espoirs que certains mettaient dans l’avènement des « autoroutes de l’information » comme les avaient surnommés le duo Clinton-Gore à l’orée des années 90 (autant dire la préhistoire!).

Commençons par la plus emblématique de cette galaxie et peut-être par le sujet qui fâche le moins actuellement, leurs petites filouteries fiscales. L’article qui suit ne nous apprend peut-être rien mais le petit schéma qui l’accompagne est très parlant, lisez-le https://www.lemonde.fr/Pourquoi Google n’a payé que 17 millions d’euros d’impôts en France en 2018

Ainsi, pour cette entreprise aussi, tout passe par l’Irlande, mais le billet d’hier a montré qu’avec un peu de pression bien dosée, cela pouvait payer. Donc, il suffit de mettre la barre suffisamment haut, menace d’amendes salées par exemple, pour que les choses se normalisent progressivement.

Cela dit on n’en prend pas vraiment le chemin. En effet, dans le même temps où les services de l’Union sortent deux règlements visant à mieux réguler les pratiques des opérateurs du réseau mondial, de l’autre main ils autorisent l’introduction sur le marché d’un produit pas vraiment inoffensif https://www.lefigaro.fr/L’Europe dit oui à Google pour Fitbit

Cela s’appelle deux pas en avant, un pas en arrière et surtout c’est faire une fleur à quelqu’un qui ne respecte pas vraiment les règles du jeu. En effet, un objet connecté qui collecte vos informations médicales, c’est, dans le contexte actuel, une vraie mine d’or que ce groupe ne manquera pas d’exploiter de façon éhontée.

En effet, cette entreprise si charmante avec ses yeux globuleux qui nous ont permis de faire nos premiers pas sur la Toile, a pris des tournants de plus en plus dangereux. Les derniers concernent peut-être le mariage de plus en plus poussé avec le complexe militaro-industriel qui fait déjà la pluie et le beau temps aux Etats-Unis https://korii.slate.fr/Les discrets investissements de Google dans l’industrie de la guerre Qui aurait pu imaginer cela lorsqu’il y a vingt ans on vit apparaître un moteur de recherche qui, enfin, nous permettait en deux clics ET GRATUITEMENT de trouver à peu près tout ce que l’esprit humain aurait pu chercher.

Evidemment ces rêves déçus font des aigris et à cet égard, je vous invite fortement à lire cet article au titre éloquent Google nous a-t-il trahis? J’y ai découvert des pratiques peu ragoutantes et des dérives plus qu’inquiétante.

Manifestement cela a fini par faire bouger celles et ceux qui font de l’entreprise, ce qu’elle est, les salariés https://www.letelegramme.fr/Des salariés créent un syndicat chez Google après des mois de vives tensions. Ils ont osé créer un syndicat et leurs motivations ne sont pas que la satisfaction de revendications salariales mais aussi la vigilance par rapport à ce qui fut le slogan de départ de cette ex-start-up « Ne faites pas le mal »

Ce ne sera pas du luxe compte tenu de ce qui s’y passe actuellement. Ils méritent notre soutien.

Cet article, publié dans l'économie comme on la subit, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.