La COP 26 sera un succès, n’en doutons pas !

Normalement toutes les parties prenantes à l’accord sur le climat auraient du se retrouver dans la capitale de l’Écosse, en novembre-décembre 2020 pour acter des progrès réalisés en matière de lutte contre les dérèglements climatiques mais surtout pour enregistrer les nouvelles promesses des États d’aller encore plus loin, encore plus vite.

Hélas, plus à cause du coronavirus que du virus nationaliste qui aurait pu bloquer les ports et aéroports, cette rencontre fut annulée et reportée à la fin de l’année 2021. Finalement, ce sera peut-être un mal pour un bien si ces douze mois sont mis à profit pour peaufiner les stratégies. Du coup, le journal Le Monde a raison de titrer https://www.lemonde.fr/2021, une année cruciale pour accélérer la lutte contre le dérèglement climatique

Mais en fait que peut-on attendre de ce sommet ?

Que du bien si on lit ces informations :

https://www.ouest-france.fr/Énergies renouvelables : le Portugal, un exemple à suivre en Europe Bravo le Portugal. Voilà un petit pays qui à l’issue de la précédente crise mondiale, celle des subprimes, paraissait mal parti et n’était pas loin d’être aussi mal classé que la Grèce dans l’échelle des pays en perdition. Comme quoi rien n’est perdu. Nul doute qu’en prenant la présidence tournante de l’Union Européenne, le gouvernement portugais ait à cœur de partager avec ses 26 partenaires les recettes de cette réussite.

Cela tombe bien puisque l’Union Européenne, via la Commission a manifesté de plus grandes ambitions en la matière https://www.letemps.ch/L’Union européenne s’engage à être plus vertueuse sur le changement climatique Non seulement, les objectifs de réduction des émissions de GES, facteur-clé de la lutte contre les dérèglements climatiques, sont revus à la hausse, mais le calendrier est raccourci, ce qui donne plus de crédibilité que de vagues promesses à l’horizon du demi-siècle. Maintenant, reste à mettre tout cela en œuvre

En tout cas, cela semble une préoccupation de tous les instants. Alors que cette question n’était pas à l’ordre du jour d’une négociation particulièrement ardue, les deux parties se sont mises d’accord pour en faire un sujet de coopération renforcée https://www.energiesdelamer.eu/l’accord sur le BREXIT envisage une coopération UE-Royaume-Uni dans les énergies renouvelables et le climat

Cela tombe bien parce que de son côté le Royaume-Uni semble en faire, lui aussi, un vecteur important de sa sortie de crise https://www.france24.com/Royaume-Uni : Boris Johnson fait le pari d’une relance verte et d’ailleurs, les Britanniques sont déjà passés à l’acte, de façon symbolique https://lenergeek.com/le Royaume-Uni renonce à financer les énergies fossiles à l’étranger Il est vrai qu’en matière d’énergies renouvelables, ils ont pris des longueurs d’avance en exploitant le plus rationnellement possible les opportunités qu’offre un littoral développé. Dommage qu’ils n’en fassent pas autant avec le nucléaire et notre calamiteux EPR

Ailleurs dans le monde aussi, ça bouge notamment en Asie où le Japon encore marqué par son drame nucléaire se lance, timidement dans une reconversion de son mix énergétique https://www.energiesdelamer.eu/Le Japon a dévoilé un plan pour décarboner son économie

Mais sans conteste la plus grande surprise vient de la Chine, qui d’inauguration de centrales nucléaires en inauguration de centrales thermiques au charbon nous avait jusque là habitué au pire : https://www.lopinion.fr/La Chine se pose en leader contre le réchauffement climatique

Alors tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes ?

Pas si sûr, à commencer par cette annonce de la Chine qu’il convient de décrypter https://www.futura-sciences.com/Que penser de l’annonce de la Chine sur la neutralité carbone ? Eh oui ! Il y a autant de diplomatie secrète, de géopolitique et de stratégie de conquête dans cette annonce que de volonté d’aller jusqu’au bout de la démarche de conversion. Manifestement pour les dirigeants chinois, cela va ressembler à la Longue Marche et comme ils disent ils vont faire un premier pas dans cette direction

Cela dit, ils ne sont pas les seuls, car si on fait un bilan de ce qui s’est passé depuis la dernière COP , on a de quoi être déçu et inquiet https://www.lemonde.fr/Moins de la moitié des Etats ont déposé de nouveaux engagements pour le climat

C’est pourquoi, en fin de compte ces douze mois supplémentaires ne seront pas de trop pour permettre aux retardataires d’améliorer leur copie, en espérant que non seulement ils auront entendu le message du Secrétaire Général de l’ONUL’ONU appelle à déclarer « l’état d’urgence climatique », cinq ans après l’accord de Paris mais qu’en plus ils en auront tirés les conséquences politiques.

Sinon, il faudra se résoudre, non pas à lutter contre les dérèglements du climat, mais bien se préparer à s’adapter aux changements que ne manqueront pas de générer ces perturbations. Et là, comme par miracle, les puissants de ce monde ont déjà un catalogue de propositions à faire https://www.novethic.fr/adaptation au changement climatique : investir 1 800 milliards de dollars et en gagner 7 000 Voilà un langage que beaucoup devraient comprendre puisque la valeur financière semble le mètre étalon de la plupart des décisions tant des politiques que des financiers.

N’en doutons pas la COP 26 sera un succès, ou à défaut la COP 27 ou bien la COP 28 etc….

Cet article, publié dans développement durable, mondialisation quand tu nous tiens, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.