Mieux vaut en rire-rubrique décidément inépuisable- n° 214 Hydrocarbures « ils ne vous écoutent plus, monsieur le président. »

Quelle n’a pas été ma surprise de lire dans le Journal Officiel de ce dimanche, ce petit décret anodin https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042741908 Décret du 24 décembre 2020 accordant l’extension de la concession de mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux, dite « concession de Désirée » (Nord), à la société Gazonor SAS
Comment ? Il me semblait que depuis 2017, l’extinction des énergies fossiles étaient programmés https://www.ladepeche.fr/La France adopte définitivement la fin de l’exploitation des hydrocarbures d’ici 2040 Cela veut dire qu’il ne sert à rien de faire de la prospection puisque de toute façon, les concessionnaires n’auront jamais le temps de rentabiliser leur investissement. Certes, il y avait eu, dans la foulée de la promulgation de la loi Hulot, quelques décrets pour prolonger quelques concessions mais à l’époque, c’était, paraît-il pour solder les comptes

Mais là, il s’agit d’autre chose ; on parle d’une extension et d’une autorisation qui courra jusqu’en 2042, c’est à dire au-delà de la date de péremption du pétrole, du gaz et du charbon. Tiens à propos de charbon, circonstance aggravante, cette extension de concession se fait dans une des zones du département du Nord qui n’avait pas été saccagée par l’exploitation minière charbonnière. Il y a là quelque chose d’incompréhensible d’autant que le concessionnaire est prêt à dépenser, pour les taxes uniquement, 400.000 euros par an pendant 22 ans soit près de 9 millions d’euros pour rien.

Une explication vient aussitôt à l’esprit pour élucider ce mystérieux décret: les ingénieurs qui dirigent le ministère de l’énergie n’écoutent pas le président, sûrs de leur fait et que leur pouvoir durera encore que le quinquennat sera fini depuis longtemps.

Il y a bien une autre explication, et dans ce cas-là, j’aurai intitulé mon billet « hydrocarbures, la vertu reste rarement longtemps vertueuse » mais j’avais déjà utilisé ce titre la veille.

C’est bien la preuve qu’en matière de décarbonation de l’énergie, rien n’est encore gagné. Mais dès que les ingénieurs des mines maîtriseront parfaitement les énergies renouvelables et les entreprises pour les mettre en œuvre, les choses vont changer. Cela commence d’ailleurs, voyez le premier pétrolier français, ou le premier électricien de France, ils y viennent.

Quand le portefeuille se rend compte qu’il est placé du même côté que le cœur !

Cet article, publié dans COUPD'GUEULE, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.