Mieux vaut en rire -rubrique décidément inépuisable- n°211 Les incohérence de l’Etat actionnaire

La lecture du Journal Officiel n’est pas cet exercice aride que certains dépeignent, peut-être parce qu’ils ne lisent ps cette vénérable publication avec un œil suffisamment frais.

Voici par exemple ce qu’on pouvait trouver dans les numéros de ce début novembre
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042636249
Arrêté du 4 décembre 2020 autorisant l’Etat à souscrire à l’augmentation de capital de la société nationale SNCF
Lu comme ça, il n’y a pas de quoi fouetter un chat. Après tout, on a déjà vu des arrêtés de ce genre portant sur une autorisation inférieure à 1.000 euros. Mais alors pourquoi s’y intéresser ?
Bonne question. Comme je suis toujours curieux dès qu’il s’agit de la SNCF, je suis allé voir et là je suis tombé de ma chaise car j’ai lu ceci «  pour un montant de 4 050 000 000 euros ». Attends ! Attends ! Ya combien de zéros, là ? Au moins 7 ça mille, millions, milliards. Quoi ? 4 milliards investis sur un simple arrêté et personne n’en parle ? Mais si, on en a parlé au Parlement. Bon, je veux bien mais quand même 4 milliards qui passe ainsi à l’as et pour quoi faire ? C’est là que ça aurait pu devenir intéressant, mais ça ne sera pas aujourd’hui, car le J.O ne donne JAMAIS d’explication. Et dire que parfois on a sollicité la signature de quatre ministres pour 1.000 euros.

Et puis quelques jours plus tard, dans le J.O, un nouvel arrêté https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042636260Arrêté du 8 décembre 2020 fixant le montant du dividende dû à l’Etat par l’Union des groupements d’achats publics (UGAP) au titre de l’exercice 2019
De quoi, de quoi ? N’est pas le ministre de l’économie en personne qui ce printemps suppliait les entreprises de surseoir à toute distribution de dividendes par solidarité nationale avec les masses souffrantes du COVID. Ah, bon ! La règle ne vaut pas quand c’est l’Etat car par définition tout argent qui entre dans les caisses de l’Etat, C’EST de la solidarité nationale en action.
Je veux bien même si l’argument est spécieux.

Mais dites-moi, pouvez-vous me rappeler ce qu’est cet UGAP ?
Pour celles et ceux qui l’ignore, l’UGAP, c’est la centrale d’achat du service public https://www.ugap.fr/ dont la base line est « l’achat public responsable ». Ainsi, l’Etat perçoit des dividendes sur les bénéfices réalisés lorsque l’UGAP a revendu à l’Etat les matériels, fournitures et équipements dont il avait besoin. Cherchez l’erreur !

Cet article, publié dans administration publique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.