Pour que des corrompus existent , il faut qu’il y est des corrupteurs

Le 9 novembre était la journée internationale de lutte contre la corruption https://www.un.org/fr/observances/anti-corruption-day
Un jour par an, ce n’est pas trop pour alerter contre cette gangrène qui pourrit la plupart des pays, des plus démocratiques au plus totalitaires

Tout d’abord, il y a ce constat alarmant https://www.euractiv.fr/Corruption : un coût de près de 1 000 milliards d’euros par an pour l’UE c’est à dire plus que le grand plan de relance verte que 25 Etats Membres ont arraché au veto de la Hongrie et de la Pologne contre une petite reculade sur les droits de l’homme et concernant la première citée, en mettant sous le tapis les soupçons de forte corruption dans l’usage des fonds européens. Ce chiffre est effarant d’autant plus qu’il ne concerne que l’Union Européenne.

Ailleurs, c’est pire paraît-il. Alors un jour pour en parler, c’est la moindre des choses.

C’est d’autant plus nécessaire que les périodes de crises sont en général favorables aux développement de ces pratiques corruptrices et la crise sanitaire que nous vivons n’échappe pas à pas à la règle . C’est le cri d’alarme que lance le Secrétaire Général de l’ONU https://news.un.org/fr/Covid-19 : l’ONU appelle à combattre la corruption qui prend de nouvelles formes

Que faire face à ce fléau ? Faire confiance à ceux qui nous dirigent pour qu’ils fassent le ménage dans leur rang ? Renforcer les garde-fou législatifs? C’est un peu ce que propose l’ancien ministre de l’intérieur puis premier ministre de François Hollande https://www.acteurspublics.fr/Bernard Cazeneuve : “Il faut fusionner l’Agence anticorruption et la HATVP”
Mais cette proposition est assortie de tant de précautions et de délais qu’elle peut difficilement être prise au sérieux.

Non, dans ces cas-là, on ne peut faire confiance qu’aux contre-pouvoirs qui existent dans nos sociétés démocratiques, les médias bien sûr mais leur manque d’indépendance financière obère largement leur capacité de dénonciation ICI, ou alors les organisations Non Gouvernementales.

J’en choisis deux parce qu’elles sont les plus connues et les plus efficaces
ttps://transparency-france.org/
https://www.anticor.org/
Allez voir sur leur site ce qu’elles font. Cela pourra peut-être vous inspirer sur la façon de leur venir en aide.

Cet article, publié dans démocratie, je dis ton nom, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.