Ce que « en même temps » veut dire !

C’était le fil conducteur de sa campagne électorale victorieuse de 2017. Avec ce très court leitmotiv, il avait réussi à faire croire qu’il était possible de concilier l’inconciliable et sur le papier ça tenait la route, un peu comme le « Yes, we can » de son homologue états-unien avait fait rêver ses concitoyens dix ans plus tôt. Mais la magie n’a jamais bien fonctionné et, erreur de diagnostic ou erreur dans l’incrémentation, le discours a montré ses limites et les contradictions où cela menait. L’exemple le plus frappant concerne la réconciliation voulue entre écologie et économie.

J’aurai l’occasion dans un prochain billet d’illustrer cela mais aujourd’hui, je voudrai m’arrêter un instant sur un dossier qui me tient à cœur. A quelques jours d’intervalle ont été publiées ces deux informations : https://immobilier.lefigaro.frLe chauffage au gaz interdit dans les logements neufs dès 2021
https://www.letelegramme.fr/Reportage sur la livraison du « cœur » de la centrale de Landivisiau
Effectivement, cela paraît incohérent d’une part de demander aux Français de renoncer au gaz pour se chauffer et dans le même temps d’avoir tout fait pour que sorte de terre une centrale électrique fonctionnant au gaz. Voilà une incohérence que n’ont pas manqué de dénoncer les écologistes locaux et c’est de bonne guerre dans le combat de longue haleine qu’ils mènent depuis plus de 10 pour que ce projet ne se fasse pas. J’ignore s’il est encore temps d’arrêter la machine et donc d’empêcher que cette monstruosité se fasse mais il restera dans l’Histoire que trois présidences successives ont soutenu un projet dont la viabilité écologique était nulle.

Mais si on va jusqu’au bout du raisonnement de nos « enmêmetempsistes » , il y a dans ces décisions une grande cohérence.

Premièrement, comme la planète va mal, il va falloir faire des efforts et vous citoyens de base, vous allez les faire. Et le discours est suffisamment culpabilisant pour que chacun obtempère et même en redemande. Et tout ce qui sera fait la multitude des tout-petits, ce sera autant de moins qu’on demandera aux plus gros, ceux qui, produisant industriellement, polluent industriellement.

Secondement, en supprimant le chauffage au gaz, on oblige les prochains habitants de ces logements neufs à opter pour une solution alternative et devinez laquelle sera la plus accessible ? L’électricité bien entendu, une énergie actuellement fortement subventionnée, directement ou indirectement. Ainsi, on renforce la position commerciale d’entreprises qui par ailleurs n’avaient vraiment pas besoin d’un coup de main.

Il y a là-dedans une forme de logique, l’effort écologique c’est pour le particulier, le privilège économique, c’est pour les grands groupes industriels.

Evidemment, le « en même temps » ne prend pas forcément toujours cette forme un peu caricaturale mais le mécanisme est à peu près toujours le même.

Le plus scandaleux dans cette affaire nébuleuse est quand même que cette affaire a fait une victime colatérale : https://www.ouest-france.fr/Centrale de Landivisiau. Le président de Force 5 est jugé coupable mais est dispensé de peine
Force 5 a été l’association qui a porté tous les recours juridique contre ce projet de centrale à gaz parce qu’elle était « agréée pour la défense de l’environnement » et à ce titre son action commençait à beaucoup gêner dans le département. Certes, me direz-vous mais de quoi vous plaignez-vous ? Il est dispensé de peine.

Et alors ? C’est bien là une autre manifestation du « en même temps » : on est coupable mais pas puni, tout en étant puni quand même. En effet, s’il n’y a pas de peine, il y a quand même reconnaissance de culpabilité et par voie de conséquence, il est vraisemblable qu’une association dont le président a été reconnu délinquant aura peu de chance d’être reconnue par les services de l’Etat comme « agréée pour la défense de l’environnement. ». C’est toujours ça de moins…

Cet article, publié dans démocratie, je dis ton nom, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.