Fermes ta grande G!

Alors que le processus d’attribution des réseaux liés à la 5G arrive à son terme, les autorités viennent de se rendre compte qu’il y avait un vrai hiatus territorial, clairement mis en lumière par les deux épisodes de confinement et la difficulté qu’on certaines zones à permettre le télétravail faute de réseau suffisant. Évidemment cela faisait tâche et la 5G apparaissait pour ce qu’elle est, une avancée technologique à l’usage principal d’une petite minorité.

Du coup, ces mêmes autorités ont dégainé alors l’arme suprême, la campagne de presse orchestrée L’autorité la plus autorisée en la matière, Monsieur O , sous- ministre du numérique y est allé de son petit couplet : https://www.ouest-france.fr/Le déploiement de la 4G s’intensifie contre la fracture numériqueBigre ! 96% du territoire couvert en 4G par au moins un opérateur et même 76% par plusieurs. Et en plus cela est vérifiable parce que les équipes du gendarme des Télécoms, l’ARCEP les a vérifié.D’où vient alors ce sentiment de certains ruraux d’être un peu des oubliés de la République. Ce ne sont pas les 4% manquants qui, jouant les grincheux peuvent faire un tel battage.

Eh ! Non ! La réponse avait été apportée quelques jours plus tôt dans les colonnes du même journal par l’autre autorité autorisée, le Président du gendarme en question qui au détour de cette interview :https://www.letelegramme.fr/Sébastien Soriano : « La 4G a fait un bond en avant considérable en Bretagne » a vendu la mèche. L’intendance ne suit pas, ou si vous préférez, les tuyaux ne sont plus adaptés. En effet faire passer dans un câble en cuivre des contenus prévus pour être véhiculés par de la fibre optique, c’est prendre le risque de faire passer le flux de vacanciers de la fin juillet par les chemins vicinaux de ma commune. Cela risque de coincer. Or, en Bretagne, puisque c’est de cela dont on parle, le taux de couverture n’est que d’à peine un tiers. L’urgence était peut-être là car 3G, 4G ou plus, suppose d’avoir les tuyaux adéquats. Il est dès lors imbécile, pour ne pas dire plus, de vouloir encore aller plus loin au risque d’accroître encore plus la fracture et ce ne sont pas les déclarations auto-satisfaites de couverture en antennes qui y changeront grand chose.

C’est d’autant plus imbécile qu’il existe encore des zones d’ombre (après les zones blanches) concernant cette 5G. Voici deux articles qui ont accompagné la diffusion d’une émission qui voulait faire le point sur cette question :
https://www.la-croix.com/« 5G : l’onde d’un doute », un « Complément d’enquête » sur les ondes électromagnétiques
https://www.francetvinfo.fr/VIDEO. 5G : les ondes électromagnétiques sont-elles à l’origine de cancers chez les salariés d’Atos ?
Belle émission en vérité https://www.france.tv/france-2/complement-d-enquete/2063337-5g-l-onde-d-un-doute.html présentant certaines thèses et leurs contradicteurs. Mais on reste quand même un peu sur sa faim. A focaliser sur quelques cas sanitaires dramatiques, ils ont fait un docu bien accrocheur mais ont prêté le flanc à la critique facile du représentant de la principale entreprise du secteur [lors du débat qui occupe le dernier quart d’heure de l’émission] «Les Français ne sont pas idiots, ils savent qu’il n’y a pas que deux antennes en France…il y en a cinquante mille S’il y avait des clusters autour de ces antennes……. » Finement joué mais un peu spécieux et je préfère évidemment la réplique de la philosophe présente sur le plateau en réponse à ce monsieur qui se réfugiait derrière « plus de trente mille études ayant prouvé l’innocuité des ondes» qui tranquillement lui rappelait le précédent de l’amiante avec cette phrase qui n’est pas qu’une formule heureuse « ce n’est pas parce qu’il y absence de preuve que c’est la preuve de l’absence. »

Il aurait été certainement plus efficace de s’appuyer uniquement sur des faits incontestables : la capacité de transport progressant de façon exponentielle, la consommation d’énergie liée à ces transferts d’information va croître elle aussi de façon exponentielle. Cela peut se calculer et le résultat ne sera pas bon pour la planète. Au secours, mesdames et messieurs les signataires de l’Accord de Paris, ils sabotent votre bel accord.

Je ne veux même pas parler de la capacité d’intrusion qu’induit la possibilité offerte de vivre complètement « connecté » car beaucoup de raisonnements relèvent du fantasme et le reste peut-être du secret défense. Comme vous le voyez faute de transparence, on peut facilement tomber dans le complotisme, même moi. Un comble !

Cet article, publié dans démocratie, je dis ton nom, développement durable, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Fermes ta grande G!

  1. Ping : Mieux vaut en rire- rubrique décidément inépuisable- n° 209 : NOUS VOULONS LA 0,5 G | Dominiqueguizien's Blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.