Georgia is on my mind

Saperlipopette ! Elles nous auront tenu en haleine ces foutues élections américaines au point d’en être obsédé tellement on ne pouvait pas ouvrir sa télévision sans voir le rictus éructant d’un septuagénaire à la chevelure oxygénée ou les traits un brin avachi d’un autre septuagénaire qui lui ne pouvait plus cacher son âge.

Aussi quand j’ai vu dans la presse ce titre https://www.lemonde.fr/« Il faut les balayer » : importante manifestation en Géorgie pour exiger de nouvelles élections législatives je n’ai pas douté un instant que le peuple états-unien était descendu dans la rue pour refaire ces élections si mal emmanchées. Mais qu’il faille le regretter ou s’en féliciter, j’étais dans l’erreur.

En effet, la réalité était un poil différent https://www.francetvinfo.fr/Election américaine : la Géorgie va procéder à un recomptage des voix en raison de ses scores trop serrés Ah ! Zut ! Je m’étais encore fait avoir par cette parfaite homonymie qui permit aux Beatles de faire un mauvais jeu de mot sur ce morceau qui était lui même un pastiche d’un vieil air de rock’n rollThe Beatles – Back In The U.S.S.R. (2018 Mix / Audio) – YouTube Mais difficile de confondre Atlanta avec Tbilissi, ni la très connue boisson gazeuse et très sucrée qui est produite là-bas avec du « champagne géorgien ».

Mais cette similitude me plongea dans un abîme de réflexion sur la solidité de la démocratie. Dans un cas comme dans l’autre, nous avons comme principal protagoniste un milliardaire plus ou moins self-made man qui s’est mis en tête de faire de la politique . Dans un cas comme dans l’autre, les résultats sont serrés. Dans un cas comme dans l’autre, les accusations de fraude fusent.

Mais peut-être que les similitudes ne s’arrêtent pas là. Et pourtant quoi de plus dissemblables en terme de régime politique que l’Etat de Géorgie qui, malgré une parenthèse sécessionniste, fait partie depuis longtemps d’une des plus vieilles démocraties parlementaires du monde et l’Etat de Géorgie qui ne doit son existence actuelle qu’au démantèlement de l’URSS et vit depuis lors une difficile transition vers la démocratie parlementaire, apprentissage d’autant plus difficile que son puissant voisin russe n’arrête pas, paraît-il de vouloir s’ingérer dans son fonctionnement et influer notamment sur le bon déroulement du processus électoral (tiens ! Ça me rappelle quelque chose!).

Quel tohu-bohu, qui prouve que la démocratie, ce n’est pas toujours un exercice facile et que le droit de vote reste quand même un des actes les plus symbolique d’une vie démocratique SAINE. Franchement fallait-il pour cela troubler la sérénité de deux régions connues plutôt pour leur douceur de vivre, l’une parce que Ray Charles l’a chanté https://www.youtube.com/georgia is on my mind Ray Charles, l’autre parce qu’elle est, entre autre, le berceau de la viticulture où fut inventé la culture vinicole https://fr.wikipedia.org/wiki/Viticulture_en_Géorgie

Comme quoi les peuples heureux ne sont pas toujours « sans histoire », par saint Georges !

Cet article, publié dans démocratie, je dis ton nom, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.