Mieux vaut en rire- rubrique décidément inépuisable- n° 206 : Élections américaines : ils nous en font voir de toutes les couleurs

Comment voulez-vous qu’on s’y retrouve dans ces élections présidentielles américaines dont les règles changent d’un Etat à l’autre et que vous pouvez avoir gagnées alors que vous les avez perdues.

Mais au moins, il y a une chose qui ne change pas ; dans tous les Etats, les Rouges, ce sont les Républicains et les Bleus, les démocrates.

Alors là, c’est moi qui ne comprend plus rien.

Ainsi aux Etats-Unis, les plus virulents anti-communistes, ce sont les « Rouges ». Au secours, Karl, Wladimir et Joseph, ils m’embrouillent
Mais ce n’est pas fini ; chez nous en Bretagne, les « Bleus », ce sont les Républicains par opposition aux « Blancs », les réactionnaires calottins.
Les Démocrates, il y a peu, c’était les « Orange ». Ah zut, les « Orange » ce sont les Unionistes protestants en Irlande, par opposition aux Verts, les Républicains Irlandais.
Ah, non, les Verts ce sont les écologistes. On s’y perd un peu dans cet arc-en-ciel.
Tiens à propos d’arc-en-ciel, j’ai toujours cru que c’était le drapeau des pacifistes jusqu’au jour où dans une manifestation, je me suis mis derrière ce drapeau où ma seule compagnie, c’e fut les gays, les lesbiennes, les bi-, les trans-. Une fois de plus j’avais été trompé de bonne foi par la couleur.

Par contre, un qui a voulu trompé en connaissance de cause ces concitoyens c’est l’actuel occupant de la Maison-Blance ; l’anecdote que narre France-Info l’illustre à merveille https://www.francetvinfo.fr/mElection américaine : comment Donald Trump manie une carte en trompe-l’œil depuis quatre ans

Comme je ne suis pas sûr que ce lien reste actif très longtemps et que j’ai une confiance moyenne dans votre capacité à faire l’effort de l’ouvrir, je vous décrit rapidement les trois cartes qui illustrent cet article.

La première est classique : c’est la carte Bleu et Rouge des Etats telle qu’elle apparaissait en novembre 2016, avec un peu plus de rouge que celle qui a hanté nos écrans entre le 3 et le 8 novembre
La deuxième ornait les couloirs de la Maison-Blanche à partir de 2017: c’était les mêmes Etats-Unis, avec les mêmes résultats de novembre 2020 à ceci près qu’on y fait figurer les résultats par comté en fonction de la superficie de ces comtés. Mécaniquement un comté rural ( 1000 km² et densité 10 habitants au kilomètre carré) est plus visible qu’un comté urbain (50 km² et 10.000 habitants au kilomètre carré). Il en résulte une carte toute rouge avec un fin liseré bleu sur les Côtes Est et Ouest.
En réponse les Démocrates ont eux aussi publié leur propre carte en faisant figurer les comtés en fonction du nombre de votants par comté. Là aussi, c’est une question de densité et la carte obtenue est deux rangées de grosses perles bleues sur les bords et au centre un grand blanc au milieu duquel il faut avoir de bons yeux pour discerner les têtes d’épingles rouge.

J’aurai bien mis en ligne ces cartes mais il y a des copyright. Tant pis vous n’aurez pas d’images.

Un billet qui ne parle que de couleurs mais sans image, c’est triste tout de même.

Cet article, publié dans COUPD'GUEULE, démocratie, je dis ton nom, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.