Compensation, piège à c…

Des officines très branchées « sauvetage de la planète » ont proposé à toutes sortes d’entreprises des mécanismes dits de compensation des dégâts climatiques provoqués par leur activité https://www.mesobjetspublicitaires.com/parcourir-la-boutique/objet-ecologique/plante-personnalisee/plant-d-arbre.html
https://ecotree.green/blog/partenariat-ecotree-s4m-le-digital-plante-des-arbres
https://www.my-tree.com/
ETC…ETC…

Flairant le bon coup marketing et parce que les sondages leur indiquent que les opinions publiques sont depuis quelques temps très sensibles à tout ce qui touche l’avenir de la Terre, les entreprises se sont précipités dessus et on a vu fleurir des campagnes sur ce thème. On pouvait quasiment échanger tout contre un arbre : des kilomètres d’avion, des couches-culottes, des comptes en banque, des n’importe quoi et pire encore.

Si encore cela avait permis de faire évoluer les mentalités vers plus de sobriété, cela aurait moindre mal. Cela a plutôt eu l’effet inverse : https://www.lemonde.fr/« La certitude de pouvoir protéger le monde d’une main est comprise comme un blanc-seing accordé à l’autre pour continuer à le détruire »
C’est un peu comme aller à confesse pour les catholiques : trois Ave et deux pater et voilà on peut pêcher de plus belle jusqu’à la prochaine fois. Je parle des cathos mais toutes les religions ont instauré ces phénomènes compensatoires et exonérants, qu’il s’agisse de l’aumône, du sacrifice rituel ou d’autres rites expiatoires que je ne connais pas

De plus, compte tenu des dégâts, même si tout le monde se mettait à planter des arbres cela ne suffirait pas ou alors nous reviendrions à l’état initial de la Terre (c’est à dire avant même l’apparition d’homo erectus), une immense forêt entrecoupée de rares clairières comme nous l’explique si bien cet article : https://medium.com/@jfcaillard/Combien doit-on planter d’arbres pour limiter le changement climatique ? . Tout le monde n’a pas à sa disposition 250 hectares pour y planter les petits arbustes publicitaires, sans compter que tout les sols et tous les climats ne se prêtent pas forcément à la sylviculture. Il ne faut donc pas rêver : planter des arbres ne compensera jamais toutes nos gabegies. Il faut changer de modèle.

C’est un peu ce que nos dit cet article qui, je tiens à le faire remarquer, a été rédigé le 5 février 2020, c’est à dire dans l’ancien temps, celui d’avant le Grand Confinement Mondial
https://www.tourmag.com/Compensation carbone : arrêtez de planter des arbres !
Il nous confirme que :
– c’est un peu « l’arbre de la bonne conscience qui cache la forêt de nos mauvaises pratiques »
– que ça ne suffira pas à tout compenser et qu’il faudra bien faire en sorte qu’il y ait moins à compenser
– mais que si vous voulez quand même compenser (c’est toujours ça de pris), il est d’autres moyens que de planter un arbre. Outre ceux décrits dans cet article, j’en connais d’autres, souvent mis en œuvre sans grands moyens, notamment par des groupes de femmes comme ceux soutenus par ces ONG https://www.wecf.org/programmes/ et il y en a d’autres.

Toutefois, si vous voulez quand même planter un arbre, ou plusieurs, surtout n’hésitez pas ! Le mois de Novembre est la bonne période pour les fruitiers, sauf dans les climats trop froids.

Cet article, publié dans développement durable, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.