Il n’y a plus d’après sauf…pour les plus riches

Satané COVID ! Il nous vide les poches aussi bien que l’esprit. Nous nous retrouvons tous moins riches qu’il y a 9 mois, avec des perspectives peu réjouissantes paraît-il pour la plupart. Du coup, évitons de parler du « jour d’après ». Pour l’instant l’idée de lendemains qui chanteraient un peu plus « après » le confinement est à remiser au rayon des espoirs déçus ( pour le moment, vous dis-je) d’autant que le confinement, pour certains, est autant devant que derrière eux.

Notez, quand j’écris « tous moins riches », ce n’est pas tout à fait vrai. Il y en a qui semblent ne pas avoir pâti de cette épisode néfaste https://www.lesechos.fr/Coronavirus : la moitié du surcroît d’épargne concentrée sur les 10 % les plus aisés
Le graphique qui accompagne cet article est plus parlant qu’un long discours. C’est vrai que, comme le fait remarquer l’auteur de cet article, ces gens-là, ceux dont le revenu est supérieur à 5.000 euros par mois, si j’en crois l’INSEE (données 2017), sont privés des petits plaisirs de la vie que sont les grands voyages, les bonnes tables avec dîners tardifs, les remises en forme coûteuses dans les salles de fitness et le théâtre ou une soirée à l’Opéra de temps à autre. Du coup que faire de son fric ? On ne peut quand même pas s’enpiffrer jusqu’à la gueule ou s’enfripper jusqu’à saturer son dressing. Et pas question d’investir dans les actions, ça va trop mal en ce moment. Alors que faire ? On thésaurise comme des rentiers. Dur, dur, pour les Yuppies vieillissant et la génération Y piaffant d’impatience de virer les précédents. Cela dit, on va pas les plaindre.

D’autant que cela risque de ne pas durer pour eux. Les boursicoteurs (on dit aussi traders chez eux) semblent avoir anticipé une évolution https://www.tradingsat.com/LVMH : comment LVMH a (encore) surpassé les attentes du consensus
« merci patron ! » comme l’aurait dit un petit journaliste amienois devenu une starlette de la politique. C’est fou, l’homme le plus riche de France devient en quelques heures plus riches de près de 10%. Et tout ça pourquoi ? Parce que ses ventes en Chine explosent et que le rayon maroquinerie/bagages fait des étincelles.
Tiens ! Tiens !, les ventes en Chine explosent. Est-ce à dire que là-bas, il n’y a pas (plus) de crise économique ? Est-ce à dire que là-bas comme ici, les plus riches, ceux qui consomment du luxe, sont encore plus riches et que eux n’hésitent pas à claquer leur thune ? Un peu des deux j’ai envie de dire.
Et puis ce secteur maroquinerie-bagages qui fait mieux que prévu, un peu partout dans le monde alors que plus personne ne voyage, c’est un peu étrange ? Pas tant que ça, si on fait le pari que rapidement les choses vont repartir. Il faudra bien des valises pour repartir aux quatre coins du monde.

Pour eux, « après » sera comme « avant » mais en mieux.

C’est pas juste !

Cet article, publié dans COUPD'GUEULE, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.