En germe, un nouveau contrat social?

Une des mesures phares de la loi PACTE (loi relative à la Croissance et la Transformation des Entreprises) est la possibilité offerte aux sociétés commerciales d’ajouter à leur objet social une raison d’être qu’on qualifiera faute de mieux de « morale ». Dans la loi, ce sont devenues des « entreprises à mission », joli trouvaille sémantique pour définir une vision plus éthique de la vie et le fonctionnement des entreprises. Cette loi a été promulguée, il y a un an environ le 22 mai 2019 et il semblerait qu’une première entreprise importante décide dans les prochaines semaines à franchir le pas https://www.la-croix.com/Danone s’apprête à devenir la première « entreprise à mission » cotée. Ce n’est pas très surprenant, dans la mesure où, lors du débat public qui a précédé l’examen de la loi au Parlement, les dirigeants de cette entreprise avaient été les plus enthousiastes dans la promotion de cette loi. C’est d’ailleurs une tradition dans l’entreprise depuis que son fondateur, Antoine Riboud avait assené à la tribune de ce qui s’appelait alors le CNPF que l’entreprise avait aussi des responsabilités sociales et environnementales : « Conduisons nos entreprises autant avec le cœur qu’avec la tête et n’oublions pas que si les ressources d’énergie de la terre ont des limites, celles de l’homme sont infinies s’il se sent motivé ». C’était en 1972, c’est à dire à une époque où un autre partenaire social, la CFDT prônait l’autogestion lors de son congrès d’Issy-les-Moulineaux et deux ans avant que, pour la première fois, un candidat écologiste, René Dumont, se présente à l’élection présidentielle.

Pourquoi ces petits rappels historiques, allez-vous me dire, puisque nous sommes en 2020, que le monde a changé, qu’une crise financière sans précédent a failli emporter le système économique dominant, il y a 12 ans, que nous sommes en train de vivre une crise sanitaire d’une ampleur exceptionnelle, qui peut dégénérer en crise économique aux conséquences imprévisibles, que nous savons maintenant que notre planète est confronté à un défi écologique qu certains nous prédisent cataclysmique ?

Ben justement, il est nécessaire de rappeler que cela fait près d’un demi-siècle que des voix utopistes ont indiqué la voie à suivre et que nous sommes encore à poser les premiers jalons de cette grande mutation.

C’est dans ce contexte qu’il convient de prendre acte des prises de positions publiques d’un certains nombre de dirigeants économiques parmi les plus puissants de la Terre https://www.novethic.fr/163 grands patrons de multinationales réclament une relance post-covid zéro carbone. Ce n’est pas nouveau mais dans un contexte où de nouvelles audaces sont permises puisque de toute façon les vieilles recettes ne seront pas efficaces, on peut faire semblant d’y croire en espérant qu’il ne faudra pas encire un demi-siècle pour passer à l’acte, car on n’a plus le temps.

C’est dans ce contexte qu’il convient aussi d’analyser cette initiative syndicale https://www.actu-environnement.com/« Notre nouveau syndicat veut lever le tabou de la casse sociale liée au désastre écologique ». Certes, avec une fédération syndicale créée par un prof de Science-Po, on est loin de la tradition syndicaliste ouvrière du XIX° siècle. Cela est vrai mais d’une part, nous ne sommes plus au XIX¨siècle et d’autre part cela fait belle lurette que la classe ouvrière ne forme plus les gros bataillons des travailleurs salariés.Alors, pourquoi pas, si comme l’affirme le promoteur de cette initiative, son « printemps écologique » vise les 95% de salariés non syndiqués, les salariés des PME-TPE et les salariés des start-up ?

Mais pour sympathique que soit sa démarche, il ne faudrait pas oublier que pour l’instant, ce sont les grandes centrales syndicales qui mènent le dialogue social pour les salariés et que c’est leur attitude qui doit donner le tempo dans la rénovation des relations salariat-patronat qui peut se profiler à l’horizon de cette crise. Or que disent-elles ces grandes centrales syndicales
https://www.cfdt.fr/portail/outils/autres-outils/la-crise-et-l-apres-les-revendications-cfdt-srv1_1118788 LA CRISE ET L’APRÈS : LES REVENDICATIONS CFDT…
https://www.cgt.fr/actualites/social/environnement/urgence-sociale-et-environnementale-meme-combat Urgence sociale et environnementale, même combat !
https://www.force-ouvriere.fr/fo-milite-pour-concilier-environnement-et-justice-sociale FO milite pour concilier environnement et justice sociale

Une telle unanimité syndicale est suffisamment rare pour être soulignée.

Tous les ingrédients seraient-ils réunis pour que la responsabilité environnementale des entreprises soit un nouveau « grain à moudre » dans le cadre du dialogue social ? Sur le papier, certainement. Dans la pratique, c’est moins sûr car il va manquer un élément essentiel, les instruments de mesure permettant de vérifier d’un côté comme de l’autre qu’on va dans le bon sens.

Vaste sujet de discussion. Laissons la place aux experts !

A cet égard, il sera sûrement passionnant de voir quels outils mettra en place Danone pour mesurer le niveau d’atteinte des quatre objectifs que l’entreprise a défini pour créer de la « valeur durable » :
-l’amélioration de la santé « grâce à un portefeuille de produits plus sains »,
-la préservation de la planète « en soutenant l’agriculture régénératrice »,
-une meilleure participation des salariés à la construction du futur de l’entreprise,
-la promotion d’une « croissance inclusive ».
Déjà expliquer ce que chaque objectif signifie ne va pas être chose simple !

C’est toujours au pied du mur qu’on voit les véritables maçons…et les autres.

Cet article, publié dans l'économie comme on la voudrait, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.