Les germes de demain

Les Asiatiques qui, manifestement, sont plus à l’aise que nous culturellement face aux crises savent très bien que chaque crise, c’est autant d’opportunités nouvelles de faire bifurquer les voies de l’Histoire.

Dans chaque crise, il y a donc les éléments permettant de la dépasser, pour peu évidemment qu’on y prête attention. Mais il convient toutefois de faire attention à ces germes d’avenir et j’emploie à dessein ce mot car son ambivalence décrit bien les alternatives auxquelles nous serons confrontés. En effet, un germe c’est bien sûr cette petite excroissance du grain d’où va naître la plante de demain, mais c’est aussi, et cela nous le savons bien depuis quelques mois, ce microscopique élément vivant capable d’assommer la plus robuste constitution.

Maintenant que l’actualité n’est plus totalement phagocytée par les bilans quotidiens déprimants par leur lancinante monotonie ou par les interminables tables rondes entre experts de tous et n’importe quoi mais surtout pas du sujet qui nous préoccupe, elle retrouve un peu de sa diversité et de nouveaux sujets ont émergé. Certains sont porteurs de germes d’avenir pour le meilleur ou pour le pire.

De la même manière que je ne propose, dans le précédent billet, d’explorer les écrits passés pour montrer que beaucoup a déjà été dit sur nos avenirs possibles, je me propose de faire un petit tour dans ces germes d’avenir où nous parlerons bien sur relocalisation, télétravail, Europe, transition écologique, responsabilité sociale et environnementale des entreprises, fiscalité et toutes ces petites pistes qui feront peut-être notre « #jourd’après », du moins si « #letempsestvenu » de ces idées.

Cet article, publié dans l'économie comme on la voudrait, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.