#lejourdaprès : conserver sa capacité de réaction

Il est, semble-t-il, encore un peu tôt pour définir avec précision les responsabilités dans ce qui apparaît déjà comme un scandale d’Etat , les pénuries de matériels de protection et singulièrement de masques. Et pourtant était-ce inéluctable ?

Après avoir vérifié l’information à partir de correspondants sur place, il semble avéré que l’information fournie par le canard Enchainé soit vraie https://atlasinfo.fr/Masques: “L’exemple marocain, un exploit qui fait rêver” en France, selon le “Canard Enchaîné”

Avec des structures de gouvernance peut-être moins sophistiquées que les notres, le Maroc a su se montrer beaucoup plus réactif et surtout beaucoup plus inventif. Peut-être est-ce dû à l’organisation du monde des entreprises, fait de beaucoup plus de petites entreprises familiales où la chaîne de décision est courte, peut-être est-ce dû à une réglementation administrative moins tatillonne, qui oblige en France à faire passer sous les fourches caudines des normes AFNOR etc… des produits dont on ne sait même pas s’ils sont adaptés puisqu’on ne connait pas encore parfaitement ce dont ils sont censés protéger. Dans ces conditions, la norme « système D » qui naguère était la marque de fabrique du « fait en France » est la seule applicable à partir du moment où il est patent que le produit, en l’occurrence le masque n’est pas, en soi, un danger pour soi-même. Cela devrait nous amener à réfléchir un instant à l’efficacité de notre système normatif issu d’un système administratif dont la tête, l’administration centrale, qui conçoit la norme, est trop grosse, alors que le corps et notamment les bras, c’est à dire les services déconcentrés, sont trop grêles pour pouvoir assurer une application correcte de ces loggorhée normative.

Une deuxième leçon peut être tirée de cette pénurie si on en revient aux causes. Laissons gloser les professionnels du battage médatique et de la polémique politicienne s’écharper sur l’état du stock, pour nous intéresser un peu au tarissement du flux. Et pour une fois, je ne vais pas faire appel à un extrait de presse mais à un communiqué d’association https://france.attac.org/Nous devons reprendre le contrôle sur la production de produits sanitaires

J’en tire deux enseignements. Le premier est relatif à la maîtrise économique de l’appareil de production. Il est en effet patent que dans les trois cas cités, deux concernent des entreprises passés sous contrôle de capitaux étrangers qui n’ont eu qu’une hâte, délocaliser. Il faudra avoir cela en tête quand demain, ceux qui nous dirigent devront définir les axes stratégiques de l’investissement étranger en France qui, s’il est parfois un bienfait, est souvent comme ici, une catastrophé.

La deuxième leçon que j’en tire est que dans les trois cas, il s’agit de tentatvies de redémarrage à partir d’initiatives locales soit sous forme de SCOP, soit sous forme de SCIC. En l’occcurrence, il apparaît que, dès lors que l’activité économique rencontre une utilité sociale forte, les structures de l’Economie Sociale et Solidaire apparaissent tout de suite comme la meilleure solution.

A méditer également lorsque demain, il faudra décliner de façon concrète ce que veut dire « utilité sociale des entreprises ». Même si le statut n’est pas tout, les outils de gouvernance qu’il sous-entend sont bien utiles parfois pour légitimer une démarche de responsabilité sociale et pourquoi pas environnementale.

Cet article, publié dans COUPD'GUEULE, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour #lejourdaprès : conserver sa capacité de réaction

  1. Ping : En germe, en finir avec le mythe des investissements directs de l’étranger et à l’étranger ? | Dominiqueguizien's Blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.