DISTORSION DE CONCURRENCE

Depuis le décret du lundi 16 mars 2020 décret n° 2020-260 du 16 mars 2020et surtout depuis les arrêtés du ministre de la santé qui fixe de manière exhaustive et exclusive les commerces restant ouverts au public, les activités de négoce sont singulièrement restreintes et la gamme des produits que nous sommes susceptibles de pouvoir acheter en magasin s’est rétrécie comme peau de chagrin .

Toutefois, comme le virus ne circule pas par Internet, la vente en ligne de toutes sortes de produits restent possible, ce qui évidemment fait la joie des opérateurs qui y prospéraient déjà. Les petits commerçants n’avaient vraiment pas besoin de cela mais paraît-il, il faut v ivre avec son temps et ce ne sont pas les rodomontades d’un ministre qui y changerons quoi que ce soit https://www.letelegramme.fr/Amazon exerce des pressions « inacceptables » sur ses salariés selon Bruno Le Maire

Cette situation devrait nous faire un peu réflêchir au monde que nous voudrions une fois que cette crise sera passée et en tirer les conséquences qui s’imposent.

Après tout, « les Trois Suisses » et « La Redoute à Roubaix » ont peut-être contribué à la mort des merceries de quartier, ces deux géants français de la vente par correspondance (l’ancêtre de la vente en ligne, dois-je préciser pour les jeunes générations) n’ont pas éliminé les magasins de fringues, loin de là, sauf que ceux-ci se sont adaptés, plus ou moins facilement.

Mais, et c’est là une première différence fondamentale, aucune de ces deux grandes enseignes, ni même leurs concurrents allemands ou anglais n’ont jamais eu de positions aussi dominantes que cette entreprise dont le logo, au sourire cynique et enjôleur, semble nous narguer en permanence.

Une seconde différence fondamentale tient au fait que, sauf erreur de ma part, aucune de ces enseignes, ne jouaient habilement des frontières et des différences de législation, pour n’en respécter qu’un minimum, ce qui inclut semble-t-il, la législation sociale.

Une troisième différence est apparue à la mi- mars avec ces arrêtés du 14 et 15 mars et le décert du 16 mars. Il y a là manifestement distorsion de concurrence puisque certains peuvent vendre alors que d’autres en sont empêcher et compte tenu du rapport de force actuel, cela risque d’être le coup de grâce pour beaucoup. Faire une fleur aux libraires, comme le suggère le ministre, est sûrement une bonne chose mais risque de lancer une sorte de « course à l’échalote » entre corporations, chacun tentant d’expliquer qu’il est une exception culturelle ou ménagère à lui seul. Limiter le commerce des multinationales de vente en ligne aux seuls produits autorisés à la vente permettrait de rétablir sur cette période une certaine égalité concurrentielle.

Mais on se heurte là à un autre impératif que s’est donné ce gouvernement : continuer à faire tourner la machine économique, c’est à dire continuer à favoriser la consommation. Il s’agit d’un choix politique. Chacun en politique se définit par rapport à ses priorités et c’est cela qui permet de les différencier. Se contenter de déplorer les conditions de travail sur les plates-formes et tout au long de la chaîne logistique d’un d’entre eux ne peut être une réponse politique acceptable.

Du coup, il este aux uns et aux autres, c’est à dire essentiellement à tous les sacro-saints consommateurs, à faire leur propre choix, maintenant car après, ils n’auront peut-être plus trop le choix !

C’est un autre enseignement de cette crise qui n’en manquera pas, j’en suis sûr !

Cet article, publié dans l'économie comme on la subit, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.