Mieux vaut en rire-rubrique décidément inépuisable- n° 197 ; l’école de la Légion d’Honneur

«Dépêchons-nous d’en rire aujourd’hui, de peur d’avoir à en pleurer demain» Beaumarchais
« L ‘humour est la politesse du désespoir. » Oscar Wilde
« On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde. »PierreDesproges

Des esprits chagrins se sont plaints de ce que, lors de la dernière promotion de la Légion d’Honneur, un ancien haut fonctionnaire, Enarque patenté, ait été fait chevalier de cet ordre, qui fut glorieux, même si depuis des lustres l’Honneur (celui que François 1° ne perdit pas à Pavie) n’y est plus forcément Légion, au profit de son pluriel « les honneurs », qui sont aux pusillanimes ce que le hochet est aux bambins.

Que lui reprochait-on en fait ? D’être le représentant en France du plus grand gestionnaire de fonds du monde, Blackrock et qu-à ce titre, c’est « la Finance » si chere à notre ex-président « de gôche » qui était honorée.
Certes, gérer 7,000 milliards de dollars dans le monde, mais « seulement » 25 milliards en France, cela sent un peu, voire même beaucoup le soufre.

D’ailleurs, ils le savent bien les patrons de cette pieuvre tentaculaire, que leur réputation est plutôt pourrie. Du coup, pour se refaire un semblant d’honneur (Encore!), ils multiplient les déclarations de bonne conduite écologique et notamment climatique, puisque cela est à la mode et que l’opinion publique, celle qui fait les réputations, y est, pour l’instant, totalement acquise. La dernière en date n’est pas la moindre, https://www.novethic.fr/Blackrock critique le bilan environnemental de Siemens, impliqué dans une immense mine de charbon australienne
C’est bien mais que feront-ils pour que cela change ? C’est l’an prochain qu’on pourra en juger, si du moins d’ici là, nous ne serons pas passé à autre chose.

Tiens ! Pendant que j’y suis, je me fendrais bien d’un petit conseil, présomptueux que je suis, à Mr Larry Fink, le patron de Blackrock. Puisque après les émissions de CO², l’autre sujet écolo qui fâche est l’usage de pesticides, cela ne serait pas mal de « critiquer le bilan environnemental de Bayer, depuis que cette firme a racheté le très sulufureux Monsanto ».

En effet peut-être n’y pensera-t-il pas spontanément? En effet, compte tenu de ce qu’on apprend dans les écoles que ces gens-là ont fréquentées, il n’est pas acquis que leur culture écologique soit très développée.

Qu’à cela ne tienne, il existe en France une officine qui peut les aider https://www.novethic.fr/formations-finance-climat-investissement-responsable/finance-verte-atelier-pratiquefinance verte : construire un portefeuille avec la taxonomie européenne.html

Génial ! En 1 journée et demi, on peut apprendre comme investir sans se tromper dans ce qui va rapporter sans pour autant faire de vous un candidat potentiel aux Prix Pinocchio des « Amis de la Terre ».

Quand on a un parcours académique comme le monsieur dont je parlais au début de cet article, une journée et demi de formation en plus dans un parcours aussi long, c’est une simple formalité. Alors pourquoi s’en priver ?

Et pour l’organisme de formation , quel honneur (« ENCORE! » excedé) d’avoir un chevalier comme élève !

Cet article, publié dans COUPD'GUEULE, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.