L’ENA est morte, vive la VENA…..

L’école nationale d’administration cristallise toutes les animosités que suscitent les dysfonctionnements de notre appareil administrativo-politique . Il est vrai que quand on regarde qui a occupé les sommets de l’Etat depuis le début du siècle, cette école a été grande pourvoyeuse de Présidents de la République (3 sur 4) et de premiers ministres (3 sur 6). Bien que celles et ceux qui occupent les emplois de ce qu’on appelle « la Haute Fonction publique » ne soient pas majoritairement issus de cette école mais d’autres grandes écoles prestigieuses comme Polytechnique ou ses prolongement, Ecole des Mines, Ecoles des Ponts et Chaussée ou Ecole des Eaux et Forëts, Ecole Nationale de la Magistrature, et autres grandes écoles formant « l’élite » de notre Nation, on assimile facilement technocratie à Enarchie.

Tout ceci pour dire que l’image de cette institution, créée à la Libération dans l’élan républicain issu du Conseil National de la Resistance et de sa merveilleuse déclaration « les jours heureux », a bien mal vieillie et pour tout dire qu’elle est galvaudée.

Ce n’est pas le seul fleuron français à avoir ainsi perdu de sa superbe. De belles entreprises, qui furent des fleurons de notre industrie ont été ainsi perdues de réputation à cause de dérives inexcusables et devant le discrédit accroché à leur nom n’ont eu pour seule option que soit de se saborder, soit de changer de nom.

On en n’est pas encore là mais cela pourrait être une piste de réflexion.

Pour l’instant, il y a ceux qui de l’intérieur essaient encore de sauver les meubles en tentant un ultime lifting sur un corps déjà à moitié déseché https://www.lemonde.fr/L’ENA, dernière réforme avant liquidation

Et il y a celui qui a été mandaté par le Président de la République pour mettre un terme à cette lente et douloureuse agonie. On ne sait pas encore ce qui sortira du chapeau, ni même s’il en sortira quelque chose mais voici où on semble en être arrivé maintenant : https://www.acteurspublics.fr/Mission Thiriez sur la haute fonction publique : pas encore de fumée blanche mais déjà quelques émanations

On peut penser quand même puisqu’il s’agit d’une commande du grand chef, issu de l’Ecole à un autre cador issu de la même Ecole qu’une bonne partie de ces propositions vont trouver un écho. Jusqu’où ? A la limite, à ce stade, peu importe. Il ressort toutefois de ces réflexions, aussi bien du directeur actuel que de l’ancien président de la ligue de football que quelles que soient les options retenues, il faudra de toute façon une école nationale pour former tous les cadres dirigeants de notre admiistration.

Le nom d’ENA est proscrit, donc il faudra en trouver un autre Ecole Nationale de la Haute Fonction Publique . En abrégé ENHFP, cela ne fait ps très sexy.

Pour trouver un nom regardons comment les entreprises dont je parlais tout à l’heure se sont refait une virginité en changeant de nom. Qui se souvient comment s’appeler avant des groupes comme Veolia, Vivendi, Avril etc… ? C’est clair, pour faire neuf, il faut un V dans le nom.

Un V ? Pourquoi pas ? V comme véritable mais ensuite. Ensuite, tout dépendra de ce qu’on fera de cette Ecole. Une école de la promotion sociale où un fils d’instituteur peut encore devenir Premier Ministre selon notre vieux modèle républicain et nous aurions alors la Veritable Ecole Nationale d’Administration Républicaine (en abrégé VENAR). Ou alors une école de la reproduction sociale où après avoir brillamment réussi des études commerciales, on vient chercher une onction supplémentaire afin d’enrichir son carnets d’adresses relationnels plus facilement monnayables dans une entreprise privé et nous aurions alors la Veritable Ecole Nationale d’Administration Libérale (en abrégé VENAL)

Cela aurait de la signification à défaut d’avoir du sens !

Cet article, publié dans administration publique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’ENA est morte, vive la VENA…..

  1. Piquat-Pellorce Daniel dit :

    Bien vu Dominique! Pour ma part j’ai plus fréquenté les X que les Enarques. Si j’ai bien compris Thiriez serait tenté de s’appuyer sur des modèles du type 2cole de Guerre et IHEDN. C’est un milieu que je connais bien, cela ne me paraît pas complètement idiot. De fait je préfère une formation complémentaire entre 30 et 35 ans que la situation actuelle. Qui vivra verra!
    Amitiés
    Daniel PP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.