Vive l’Etat modeste!

C’est un sujet à la mode même chez ceux qui ne font pas de l’Etat avec un grand « E » la cause de tous les mots de nos sociétés occidentales : l’Etat est devenu obèse et il doit apprendre à devenir modeste. C’est plus difficile à faire qu’à dire et on en trouve trace tous les jours.

Tenez, prenons par exemple ce décret du 30 août 2019 https://www.legifrance.gouv.fr/modification de l’organisation de l’administration centrale du ministère des affaires étrangères.
Il paraît bien anodin ce texte et on se dit « encore une de ces réorganisations qui n’en sont pas ». Mais de quoi s’agit-il ? En fait tout est dit dans l’article 1 : « Le décret du 28 décembre 2012 susvisé est ainsi modifié : 1° Au II de l’article 1er, les mots : « Le protocole » sont remplacés par les mots : « La direction du protocole d’Etat et des événements diplomatiques » »
C’est effectivement un changement fondamental : le protocole, sans lequel la diplomatie ne serait plus la diplomatie mais une simple administration où on ment plus élégamment qu’ailleurs, devient une direction administrative où on organise des événements. Une direction de plus alors qu’on demande aux ministères de réduire l’éventail de leurs organigrammes au nom de l’Etat modeste, est-ce bien raisonnable ? Veut-on par là donner plus d’importance à l’apparat qui va de pair avec les règles protocolaires à une époque où au contraire on demande à tous les services de lEtat de « faire simple » ? Mais d’un autre côté, transformer LE PROTOCOLE en une direction comme les autres où en plus on fait de l’événementiel est-ce bien une promotion ? En tout cas, une chose est sure, c’est que pour le chef du protocole ce sera une promotion intéressante compte tenu des avantages statutaires qui sont attachés au titre de « directeur ».

D’ailleurs, il semblerait que plus on demande aux services de l’Etat au sens large , y compris donc les collectivités territoriales, de réduire leurs effectifs, plus on a besoin de directeurs. Il y a dix ans déjà, la réforme de l’administration déconcentrée de l’Etat et la création des directions départementales et régionales interministérielles avait eu un effet indésirable, même s’il était prévisible : les postes de direction avaient augmenté. En effet, parce que les préfets ne souhaitaient plus voir trop de tête à leurs réunions des chefs de service, on avait créé 3 ou 4 super-directeurs départementaux interministériels mais comme ceux-ci ne pouvaient pas être omniprésents et n’étaient pas omniscients on leur a accolé des directeurs-adjoints ou directeurs délégués dont le champ de compétence recouvraient peu ou prou celui des anciennes directions départementales dissoutes. Nonobstant les avantages éventuels tirés de cette réorganisations, et il y en a sûrement, cette RéATE a donc eu pour effet de créer un échelon hiérarchique supplémentaire et, par voie de conséquence, les emplois de direction supplémentaires qui vont avec.
Mais l’Etat n’est pas le seul fautif en la matière : les collectivités territoriales ne sont pas en reste : https://www.acteurspublics.fr/Hausse du nombre d’emplois de direction dans les grandes collectivités
Eh, oui ! Il aurait fallu y penser également. Quand vous passez de 15 ou 20 communes de petite taille ou de taille moyenne, dirigées par un-e secrétaire de mairie ou pour les plus riches par un-e DGS à une intercommunalité de plusieurs milliers de personnes, vous allez devoir créer des services et donc des chefs de services sous la houlette obligation d’un-e DGS. Les « petites mains » qu’on va supprimer en rationalisant les tâches d’exécution coûtent-elles moins cher que ces directeurs dont la grille salariale n’est pas du même niveau. Encore faudrait-il que les élus aient eu le courage de profiter de ces regroupements et de ces transferts de compétences pour alléger leurs propres effectifs.

Bien entendu, l’Etat modeste reste le mot d’ordre !

Cet article, publié dans administration publique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.