L’arrogance des nantis

Il est toujours surprenant d’entendre ceux qui ont tout, se plaindre de leur sort. C’est le cas des grandes entreprises, celles qu’on appelle communément le « CAC 40 », ce qui sonne un peu comme le nom de code d’un club très select. Elles sont regroupées, plus quelques autres dans un groupe tout aussi select qui s’appelle en toute modestie « Association Française des Entreprises Privées » [AFEP], comme si toutes les autres entreprises étaient des entreprises collectivistes ; le MEDEF appréciera.

On ne peut pas dire que leurs dirigeants et leurs propriétaires aient été fort malmenés par le gouvernement actuel, au point que les premières mesures prise en 2017 ont valu à Macron le surnom de «président des riches ». De cela, ils ne lui en savent aucun gré comme si cela avait été un dû de payer moins d’impôts et de recevoir encore plus d’aides.

Mais comme le président s’est montré un peu irrité de cette ingratitude et qu’il a demandé à ses vassaux de faire monter la pression pour raboter un peu sur les cadeaux futurs, les voilà qui poussent des grands cris et lancent les grandes manœuvres d’intimidation par voie de presse interposée https://www.lesechos.fr/Fiscalité : les grands groupes craignent d’être les oubliés du quinquennat

Tous les arguments sont bons pour étayer le discours : le poids dans l’économie, en ne prenant qu’une partie des données, le poids de ce qu’ils appellent les prélèvements dont certains ne sont pas vraiment à leur charge puisque en matière de TVA les entreprises ne sont que des collecteurs pour le compte de l’Etat.

Mais ils oublient l’essentiel , la masse des profits qu’ils accumulent https://www.capital.fr/CAC40 : plus de 100 milliards d’euros de profits sont attendus pour 2018 !

Tant mieux diront les partisans de « l’effet de ruissellement » : plus les entreprises seront riches, plus par effet de cascades, cela contribuera à enrichir tout le monde le long de l’échelle sociale. Hélas, ce raisonnement qui fondait la stratégie de Macron se révèle être faux. En effet, pour 2019, on ne sait pas encore quels seront les profits, mais on sait déjà combien ces entreprises vont distribuer d’argent à leurs actionnaires https://www.lerevenu.com/Dividendes : vers un record en 2019 avec plus de 50 milliards d’euros distribués par le CAC 40

Record absolu : c’est bien la preuve que la richesse captée reste là où elle est et ne fait que renforcer ceux qui ont déjà beaucoup. Peut-être n’est-ce pas si anecdotique que cela de lire que la première fortune de France est devenue la deuxième fortune du monde (même s’il convient de relativiser ce genre de classement fort hypothétique tant ces gens là sont habitué à dissimuler ce qu’ils possèdent).

Et dire que tout ce tintamarre est fait non pas pour prévenir une augmentation de la taxation de leurs profits mais pour protester contre une rumeur qui dit que le taux d’imposition de leurs profits DIMINUERA MOINS VITE QUE PREVU. C’est le comble de l’impudence pour ces entreprises qui, de l’avis même du grand argentier qui a présidé aux cadeaux royaux de début de quinquennat, profitent plus que tout autre des largesses de l’Etat https://www.liberation.fr/checknews/Est-il vrai que les aides aux entreprises coûtent 140 milliards et représentent autant que les aides sociales?

Et la réponse est « OUI »
Rien que cela devrait suffire à disqualifier la parole de cette AFEP, mais si on rajoute à cela toutes les combines pour payer le moins d’impôts possible, cela devient intolérable quand le taux réel d’imposition frôle le zéro, au point que certains économistes se sentent fonder à dire ceci concernant la première entreprise de France https://www.humanite.fr/évasion fiscale. Total devrait payer trente fois plus d’impôt

C’est peut-être un peu exagéré, mais moins quand même que les jérémiades de ceux qui ayant tout, en veulent encore plus, quitte à s’en gaver jusqu’à la la glotte !

Cet article, publié dans l'économie comme on la subit, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.