Il y aura plus de joie…

A longueur de colonnes, les médias du monde entier nous relatent les fredaines des grands de ce monde qui ne se cachent plus vraiment pour se goinfrer, en toute impunité et sans le moindre état d’âme. Récemment encore, plusieurs d’entre eux en France, se sont illustrés lors de leurs assemblées générales d’actionnaires respectives en faisant valider par ceux qui les financent, des rémunérations plantureuses.

Et parmi eux, il y a ce PDG https://www.optionfinance.fr/Denis Kessler, PDG de SCOR, sort renforcé de l’Assemblée généralequi eut paraît-il, il y a 50 ans des tendances gauchistes mais qui depuis s’est bien « rachetés » en promettant qu’il mettrait à bas tout le système social français né du Conseil National de la Résistance.

Ce ne sont là que péripéties médiatiques qui nous confirme que décidément ce système économique va mal et de plus en plus mal.

Mais parfois, il y a au fil des colonnes, quelques surprises, comme par exemple celle-ci : https://www.lemonde.fr/Devant les actionnaires de Danone, le PDG dénonce « l’insoutenable concentration de la richesse dans le monde »Vous avouerez que ce n’est pas banal. Le patron d’une des plus grandes firmes mondiales de l’agro-alimentaire qui dénonce les dérives du système qui le fait vivre, comme le ferait n’importe quel député de la FI ou du RN. Et il joint le geste à la parole puisque, alors que les négociations sur les retraites vont reprendre, il renonce au bénéfice de la « retraite-chapeau ». Beau geste mais un peu contraint quand même par la pression de l’opinion publique. Il ne perd quand mê.me pas tout puisque son salaire, lui ne bouge pas, à un niveau relativement coquet tout de même , 2.800.000 euros par an.

Autre exemple de conversion notable, la conversion de la FNSEA à l’environnement : https://www.actu-environnement.comLes agriculteurs français se lancent dans les paiements pour services environnementauxBon, il faut quand même pas rêver, ce n’est pas demain la veille qu’on verra madame lambert adhérer chez « les Verts », mais enfin, cela laisse présager des évolutions sur certains sujets écologiques, même si, ne nous faisons pas d’illusion, c’est parce qu’il y aura des subventions à la clé. Après tout comme disait Henri de Navarre avant de devenir Henri IV : « Paris vaut bien une messe. »

Et puis nous ne pouvons pas totalement exclure que ces conversion soit, si je peux dire, de bonne foi et alors « Alleluya ! Alleluya ! » car comme il ecrit dans l’évangile selon Saint Luc

« De même, je vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent, que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de repentance. »

Mais c’est quand même à l’usage qu’on verra si ces conversions sont sincères. A suivre…..

Cet article, publié dans l'économie comme on la subit, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.