Il voulait « réinventer le capitalisme »

Voici encore une annonce qui va faire jaser dans ce demi-monde entre la politique et « les affaires »:  http://decouverte.challenges.fr Le patron d’Airbus va toucher 36,8 millions d’euros pour son départ

Dans un passé récent, à au moins deux reprises, le grand patron de l’économie française, le ministre Bruno Le Maire (BLM) avait dégainé très rapidement pour dire tout le mal qu’il pensait de ces pratiques prédatrices ,
d’abord en 2018 https://www.francetvinfo.fr Indemnités de l’ex-patron de Carrefour : le ministre Bruno Le Maire demande des « mesures fortes » au patronat Georges Plassat est parti à la retraite en juillet 2017 avec un chèque de 13,17 millions d’euros.
Et puis encore tout récemment le mois dernier :http://www.lefigaro.fr/ Bruno Le Maire juge «inacceptables» les 14 millions que recevra le président de Technip

Peut-être aura-t-il d’ailleurs déjà réagi quand paraîtra ce billet tellement son temps de réaction s’est accéléré.

Il aurait d’ailleurs d’autant plus de raison de le faire  que, en tant que ministre de l’économie, il représente les intérêts  de l’Etat français dans cette entreprise européenne dont une partie du capital appartient à trois Etats Membres : https://fr.statista.com/ Répartition du capital du groupe de construction aéronautique et spatiale Airbus au 31 décembre 2017, selon les actionnaires

Comme il le dit si bien par ailleurs, être actionnaire dans une entreprise donne des droits mais impose aussi des devoirs et on peut penser qu’il tient à donner l’exemple , d’autant qu’il ne vous aura pas échapper que depuis que BLM est sorti du bois, on constate une grande inflation dans le coût du parachute doré : 13 millions, 14 millions et maintenant 36,8millions.

Il ne semble pas d’ailleurs qu’il s’agisse de sa part d’une posture politicienne mais bien d’une conviction fortement ancrée dans sa morale des affaires : https://www.bfmtv.com/ Bruno Le Maire se lâche sur les rémunérations des grands patrons

Lisez cet article car là, il y va fort BLM : « Le capitalisme doit réduire les inégalités » et il veut faire de sa présidence du G7 pour mener une croisade afin de lancer « la réinvention du capitalisme ».
Rien que ça ! Au vu des pratiques de ses propres mandants, on se rend compte qu’il y a du pain sur la planche. Peut-être compte-t-il sur sa bonne connaissance de la langue et de la culture germanique pour jouer sur la fibre morale du capitalisme protestant rhénan.

Ce sera la première marche de ce qui ressemble fort à une ascension de l’Everest puisqu’il faudra ensuite convaincre les 5 autres membres du G7 dont l’un est dirigé par un représentant, peu ragoutant certes, mais à peine caricatural du modèle capitaliste dominant, le modèle anglo-saxon et singulièrement américain.

Bon courage, monsieur le ministre !

Cet article, publié dans l'économie comme on la subit, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.