Ne pas se tromper de cible (bis repetitas placet)

Pour être efficace, une action quelle qu’elle soit ne doit pas se tromper de cible. Il convient donc d’abord de bien avoir identifier l’objectif à atteindre et ensuite de bien savoir viser.

IIllustrations

Bien vu les jeunes!

Suivant en cela leurs congénères d’Europe du Nord et des pays Anglo-Saxons, les lycéens et les étudiants de France se sont mis en grève pour le climat et sont descendus dans la rue pour le dire. Ce fut d’ailleurs la plus grande manifestation en France depuis quatre mois . Et surtout, ils ont faits ce que d’autres n’avaient pas pensé ou pas osé faire, s’attaquer aux lieux réels du pouvoir, là où se prennent les décisions qui menacent notre planète : https://etudiant.lefigaro.fr Climat: des jeunes bloquent l’entrée de la Société générale à la Défense
Ils étaient dans le bon quartier, la banque ciblée était un bon exemple de ces institutions financières qui restent encore en retard par rapport à la marche du siècle, mais ils étaient jeunes, ils n’étaient pas assez nombreux, sinon il aurait aussi pu visiter les autres tours, là où se concentrent les centres de décision en France.

Est-ce vraiment une erreur de cible ?

D’autres qui manifestent à Paris depuis quatre mois auraient pu, auraient dû même, avoir la même idée et comme ils sont plus nombreux dès qu’il s’agit de mener ce genre d’action, qu’ils sont plus âgés et aussi mieux équipés, cela aurait pu être spectaculaire. En effet on aurait pu penser que ces symboles du capitalisme financier cristallisaient toutes leurs rancunes. Et bien non ! début décembre, ils s’en prenaient à un des monuments symboliques de la France Républicaine, l’Arc de Triomphe de l’Etoile et à ses bas-reliefs.
http://www.lefigaro.fr/«Gilets jaunes» : les images de l’Arc de Triomphe saccagé
On a parlé de débordements, d’excès dus à la colère, de bavures, inexcusables certes, mais bavures tout de même. Est-ce bien sûr ? Symboliquement , c’est la République que certains voulaient abattre, ceux qui considèrent que « la Gueuse » comme on disait au XIX° siècle n’est toujours pas légitime, ceux qui considèrent que la démocratie qui sous-tend le fonctionnement de cette République est un système honni. Et puis, il y a ceux qui à travers ce monument visait symboliquement l’Etat, quel que soit son régime , qui est pour eux l’abomination suprême. Si mon analyse est juste, il serait temps qu’on se rende compte qu’il s’agit d’autre chose que de l’exercice du droit de manifestation.

Maintenant ça suffit !

Trois mois plus tard, les mêmes scènes se sont reproduites.
https://www.lci.fr/ Gilets jaunes acte XVIII : les casseurs sont très vite entrés en action  
 Il y avait aux dires du ministre de l’Intérieur, 8.000 manifestants dont 1.500 casseurs
Dans le même temps dans l’Est Parisien, 45.000 personnes défilaient pacifiquement pour le climat dans ce qu’ils ont appelé « la marche du siècle ». Pendant toute l’après-midi de ce samedi, les quatre chaines d’information en continu ont diffusé sans discontinuer des images…des 1.500 casseurs, consacrant un flash tous les quart d’heure à ce qui se passait place de la République, où une foule bon enfant fraternisait pour la défense de notre planète. La presse se vante, à juste titre le plus souvent, d’être le 4° pouvoir, garantissant l’équilibre démocratique de nos pays. Du coup, on peut se demander quel objectif poursuivent ces quatre chaines dont une publique et trois appartenant à des groupes financiers puissants. Car en agissant comme elles le font, elles donnent raison à un des manifestants des Champs-Elysées qui affirmait sans sourciller que « Il n’y a que quand ça casse qu’on est entendu. » . Doit-on, comme certains journaux l’ont fait, montrer de ces manifestants défilant derrière une banderole portant le slogan barbare : « la liberté se prend, comme on donne la vie, dans la violence et dans le bruit. »  Est-ce le genre de message que ces milliers de jeunes grévistes pour le climat ont envie d’entendre ?

Cet article, publié dans COUPD'GUEULE, démocratie, je dis ton nom, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.