Les élites se délitent

Madame Lagarde parle d’or. Vous me direz, c’est normal pour la patronne du Fonds Monétaire International. En effet quand elle dit « Lesélites n’ont pas conscience de ce qui se passe », elle ne fait semble-t-il que traduire ce que tous les jours nous entendons,soit sur des barrages filtrants, soit lors des débats filtrés, à la télévision, sur les chaînes à débit d’eau tiède encontinu. Elle aurait eu raison si elle l’avait dit mais ce n’est que le titre d’une interview où, à aucun moment, ce propos n’est repris dans lecorps de l’articlehttps://www.lesechos.fr/monde ChristineLagarde : « Les élites n’ont pas conscience de ce qui se passe »

Le contenu de l’interview montre au contraire que non seulement,cela ne reflète pas sa pensée mais bien au contraire que, elle même, membre éminent s’il en est est de cette élite qui aujourd’hui dirige le monde, n’a manifestement rien compris à ce qui se passe dans le monde.

Je cite au hasard quelques phrases tirées de cet interview :

« ….un face-à-face que je qualifie de bienveillant entre les Etats-Unis etla Chine… »Tu parles ! C’était une véritable connivence scellée depuis la visite de Deng Ziao Ping aux Etats-Unis en 1979et qui a permis la seconde mondialisation de l’économie. Pour sûr que les relations pouvaient être bienveillantes puisque ces deux pays devaient en être les principaux bénéficiaires. Et nos élites européennes d’applaudir des deux mains à ce qui au fil des ans se révéla la pire arme de guerre contre leurs économies. Le FMI fut le principal chantre de cette mondialisation.

« ….il n’y a que quatre moyens d’alléger l’endettement : l’inflation,la croissance qui permet de réduire les déficits, l’ajustementbudgétaire et… la restructuration !…. »Grosso modo, cela revient à dire de continuer à penser comme ont toujours pensé ces élites qui ne comprennent rien à ce qui se passe !

« …Laréponse passe par davantage d’ouverture, notamment sur les services (trop tarifés), ce qui permettrait des gains de productivité…. »déréglementation des services, gain de productivité. Encore des recettes éprouvées mais surtout éprouvantes, pour les consommateurs, qui seront encore moins protégés que maintenant, et pour les salariés, car qui dit gain de productivité, dit moins besoin du travail des gens. C’est avec de telles recettes que les élites montrent qu’elles n’ont rien compris à ce qui se passe.

« ….Sur bien des points, Donald Trump a raison. La libre concurrence doi têtre « fair » dans tous les domaines… »Déjà oser dire que Donald Trump a raison la disqualifie aux yeux de bien des gens. Mais le dire parce qu’il défend la concurrence« fair » dans tous les domaines, c’est ne pas voir l’emprise impériale que les Etats-Unis exercent sur une bonne partie du monde. Pour mieux comprendre ce que je veux dire par là ,je vous renvoie à mon billet récentEton appelle cela des alliés ! qui devrait bientôt avoir une suite, d’ailleurs.

« …L’optimisation fiscale est légitime… jusqu’à un certain point…. »Jesuppose que tout est dans ce « jusqu’à un certain point », censé atténuer ce qu’a d’odieux la première affirmation.JAMAIS, j’écris bien JAMAIS l’optimisation fiscale ne sera légitime sauf dans l’esprit des élites qui trouvent ce petit jeux intéressant pour eux et leurs intérêts

« …parachever un grand marché de capitaux, ouvert à l’ensemble des pays de la zone[Euro]… »Est-ce bien la priorité actuelle pour l’Europe, alors que jusqu’à présent, des générations d’eurocrates se sont échinés à réduire cette belle utopie qu’est l’Union Européenne à n’être qu’un marché, marché des capitaux, des biens et des services, et dans certaines conditions marché du travail (Dieu ! Que ce motest laid)? C’est parce que justement l’Europe n’est qu’un marché commun que des franges de plus en plus larges des sociétés européennes ne veulent plus entendre parler de l’Europe. Mais que voulez-vous ? « lesélites n’ont pas conscience de ce qui se passe. »

Bon !j’arrête là le florilège des citations de Madame Lagarde et le jeu de massacre auquel elle me permet de me livrer sur les lieux communs mortifères que véhiculent ces élites de Forum Mondial de Davos en G20.

Mais je ne saurai terminer cette chronique sans rendre quand même hommageà celle qui est sans conteste une des femmes les plus puissantesactuellement dans le monde. Tout d’abord pour mettre en évidencecette autre citation tirée du même entretien : «….une inquiétude à l’égard de la mondialisation et des technologies ainsi qu’une colère contre des élites qui n’ont pas étésanctionnées pour les erreurs commises….. »

Voilà !Tout est dit. Quelle lucidité madame ! Notre dame d’élite a parfaitement conscience de ce qui se passe et c’est ça qui est grave, car elle n’a même pas l’excuse de l’aveuglement !

Ensuite,comme chaque fois que je fais allusion à Madame Lagarde, je ne peux m’empêcher de la citer : « Une révolution, c’est quand on fait 360° » ça renouvelle un peu le genre et c’est plus direct que cette maxime alambiquée attribuée au Prince de Lampeduza : « Il faut que tout change pour que rien nebouge. »

De tous temps les élites d’un monde finissant ont été conservatrices ! Comme on les comprend !

Post-scriptum : définition du mot « élite » tirée du Larousse en ligne 
« Groupe minoritaire de personnes ayant, dans une société, une place éminente due à certaines qualités valorisées socialement »
QUI VALORISE?

Cet article, publié dans mondialisation quand tu nous tiens, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.